Pyrénées-Orientales : contre un projet de déviation, les habitants de Marquixanes manifestent

A l'origine de la colère des habitants de Marquixanes : un projet de déviation impactant leur maison / © France 3 Occitanie
A l'origine de la colère des habitants de Marquixanes : un projet de déviation impactant leur maison / © France 3 Occitanie

Depuis plusieurs années un projet de contournement du village de Marquixanes entre Prades et Perpignan est à l'étude. L’option retenue, une déviation par le nord du village, ne satisfait pas du tout les habitants, qui se sentent ignorés.

Par R. D.

"Oui à la démocratie, non à la dictature administrative" : devant la sous-préfecture de Prades dans les Pyrénées-Orientales, ce mercredi 30 août, les habitants de la commune de Marquixanes ont exprimé leur colère.

A l’origine de celle-ci, un projet de contournement de leur village entre Prades et Perpignan. Là où se trouvent aujourd’hui un potager et quelques fleurs, pourrait bien se trouver demain une deux fois deux voies.

Une quinzaine de maisons sont impactées par cette déviation. Et les propriétaires ne sont pas prêts à voir leur jardin traversé par une route.

Le reportage d'Aude Cheron et Philippe Georget :
Pyrénées-Orientales : contre un projet de déviation, les habitants de Marquixanes manifestent
Depuis plusieurs années un projet de contournement du village de Marquixanes entre Prades et Perpignan est à l'étude. L’option retenue, une déviation par le nord du village, ne satisfait pas du tout les habitants, qui se sentent ignorés. - France 3 Occitanie - Reportage : Aude Cheron / Philippe Georget


"Il y a une machine de guerre qui a été mise en place !"


Lors d’une phase de concertation menée en début d’année, 850 pétitions avaient été recueillies. Alors forcément, les habitants ont le sentiment de ne pas avoir été pris au sérieux, à l’image de Lucien Baillette, de l’association Protection de l'habitat et l'environnement de Marquixanes :

La démocratie participative, c’est que les gens s’expriment et qu’on tienne compte de leur expression. Là il y a une machine de guerre qui a été mise en place par l’administration, et quel que soit le sentiment qu’on puisse exprimer, les craintes qu’on puisse avoir, on n’en tient pas compte !


Une délégation a été reçue par le sous préfet et les services de l'état qui indiquent que le tracé précis sera défini d'ici deux ans... En attendant un lotissement est en construction au nord de Marquixanes.

Sur le même sujet

Naissance de deux bébés tigres à Prades : trouvez-leur un nom catalan !

Près de chez vous

Les + Lus