Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Les vignes du Roussillon convoitées par les producteurs de cognac

Cases-de-Pène (Pyrénées-Orientales) - les vignes du Roussillon convoitées par les producteurs de cognac - 2017. / © F3 LR
Cases-de-Pène (Pyrénées-Orientales) - les vignes du Roussillon convoitées par les producteurs de cognac - 2017. / © F3 LR

Depuis peu, une directive européenne permet de récupérer des droits de plantion après arrachage, pour les transférer ailleurs en France. Un phénomène qui inquiète les représentants des vignerons catalans qui voient leurs terres vendues au plus offrant, notamment aux producteurs de cognac.

Par Fabrice Dubault

Les vignes du Roussillon convoitées par des producteurs de cognac ?

Ce spiritueux a le vent en poupe mais en Charente les plantations sont limitées.
La solution pour les producteurs de cognac, c'est d'acheter des vignes, notamment en Roussillon, pour les arracher. Une façon de récupérer les droits de plantations pour les transférer en Charente.
Une pratique qui pourrait mettre en danger le patrimoine viticole catalan.

Le souci pour les professionnels des Pyrénées-Orientales, c'est de voir des friches se développer à perte de vue et perdre ainsi le potentiel de culture, au fil des arrachages. Les vignes devenant ainsi des déserts.
A la Safer, organisme public qui a pour mission d'améliorer et maintenir les exploitations agricoles, on ne peut que constater la situation.

Afin de conserver les vignes entre les mains des producteurs du Roussillon, la Safer propose de préempter ces parcelles convoitées par des viticulteurs d'autres vignobles, avec l'aide des pouvoirs publics, et éviter ainsi de dilapider le patrimoine foncier local.

Un comité technique doit avoir lieu ce vendredi à la chambre d'agriculture afin de traiter le dossier.

Cases-de-Pène (66) : les vignes du Roussillon convoitées par les producteurs de cognac
Les vignes du Roussillon intéressent les producteurs de Cognac. Depuis peu, une directive européenne leur permet d'acheter des vignes, de les arracher et de récupérer les droits de plantation pour les transférer dans leur région. Un phénomène qui inquiète les représentants des viticulteurs catalans. - F3 LR - Reportage : J.Lopez et F.Savineau

 

Sur le même sujet

A Toulouse le tirage au sort pour entrer à l'université ne fait pas l'unanimité

Près de chez vous

Les + Lus