Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Rodilhan : gaz lacrymogène et bousculades à la manif anti-corrida

 A Rodilhan, une dizaine de manifestants anti-corrida, incommodés par le gaz lacrimogène, ont dû être soignés par la Croix Rouge.
A Rodilhan, une dizaine de manifestants anti-corrida, incommodés par le gaz lacrimogène, ont dû être soignés par la Croix Rouge.

Une dizaine de personnes a été prise en charge par la Croix Rouge, à Rodilhan, dans le Gard où plusieurs centaines de manifestants anti-corridas sont face à face avec 200 gendarmes mobiles qui les empêchent d'accéder au village.

Par Isabelle Bris

Le but des militants du Crac (Comité radicalement anticorrida) est de perturber au maximum la fête taurine qui se déroule ce dimanche dans ce village gardois. Cette manifestation a été interdite par la préfecture à moins de 400 mètres des arènes, du coup le village est cerné par les gendarmes mobiles. Les CRS doivent empêcher les aficionados et les anti-corridas de se rencontrer. Mais le ton monte du coté des opposants qui ont craché sur la voiture de la Pena et aspergé de peinture rouge l'avocat qui doit présider la corrida à partir de 15 heures


Le "sit-in" manifestants anti-corrida, à Rodilhan, dans le Gard / ©
Le "sit-in" manifestants anti-corrida, à Rodilhan, dans le Gard / ©


Il y a deux ans, le même type de manifestation avait dégénéré, des anti-corridas avaient été sérieusement pris à partie dans ce même village en tentant de perturber la fête taurine. Le maire a lui aussi pris un arrêté pour interdire la manifestation près des arènes. Le but des autorités est que tout le monde, pro et anti-corridas, reste calme. Le reportage de nos confrères de Pays Gardois diffusé vendredi :
 

Rodilhan : le rappel des faits
Retour sur la manfestation anti-corrida qui avait dégénéré il ya dexu ans dans ce même village gardois et le point de vue des autorités.

 
 

Sur le même sujet

Toulouse : les parents et les enseignants du collège Badiou refusent de déménager

Près de chez vous

Les + Lus