Les pleurotes, des champignons cultivés dans le Tarn

Une fois parvenus à maturité, les pleurotes sont aussitôt récoltés par Stéphanie Jibert-Geslot.  / © Miryam Brisse
Une fois parvenus à maturité, les pleurotes sont aussitôt récoltés par Stéphanie Jibert-Geslot. / © Miryam Brisse

Les pleurotes sont des champignons qui poussent sur les troncs d'arbres. Ils peuvent également être cultivés à condition de respecter de nombreux paramètres. Stéphanie Jibert-Geslot, maraîchère à Castres, s’est lancée dans cette production bio en novembre dernier.

Par Miryam Brisse

Quand on pénètre dans les bâtiments, une odeur de sous-bois emplit les narines. Installés sur des ballots, les pleurotes sont presque en suspension, comme accrochés sur le tronc d’un arbre. Certains sortent tout juste leurs petites têtes grises de la paille. Il faudra plusieurs semaines à ces champignons avant d’atteindre la taille idéale et être prêts à la consommation.

Cette culture est contraignante car elle réclame beaucoup de temps. Les pleurotes font l’objet d’une attention quotidienne. Pas de quoi effrayer Stéphanie Jibert-Geslot. Maraîchère depuis 20 ans à Castres, elle connaît déjà les semaines sans dimanche.

Une production certifiée bio

Elle s’est lancée dans la production de pleurotes comme pour relever un nouveau défi. Cette culture est encore confidentielle et peu d’informations sont partagées. Depuis 4 mois, elle fait donc elle-même ses expériences tout en suivant un protocole précis qui lui a valu une certification biologique. Le champignon réclame de la lumière, une température autour de 15°, une atmosphère très humide et une concentration faible de CO2. Il se nourrit d’un substrat fait de paille humide.

Risotto aux pleurotes au menu du restaurant "Comme à la maison" à Castres, le chef se fournit chez l'agricultrice depuis son installation. / © Miryam Brisse
Risotto aux pleurotes au menu du restaurant "Comme à la maison" à Castres, le chef se fournit chez l'agricultrice depuis son installation. / © Miryam Brisse


Arrivés à maturité les champignons sont récoltés à la main et vendus dans des magasins bio, au marché de Castres et à des restaurateurs. Ces derniers se disent séduits par leur qualité car ils ne rejettent quasiment aucune eau. L’agricultrice a également démarré en début d’année une production de shiitaké, un champignon très consommé en Asie.

Reportage France 3 Tarn Miryam Brisse et Matthieu Chouvellon :

Culture des pleurotes dans le Tarn
Une maraîchère s'est lancée dans la production de pleurotes bio à Castres - Miryam Brisse/Matthieu Chouvellon

 

Sur le même sujet

Disparition de Lucas Tronche : les proches témoignent

Près de chez vous

Les + Lus