Venu de Chine, le Festival des Lanternes s’installe à Gaillac

Le temple du ciel est en cours de montage. C'est la réplique de celui de Pékin construit au XVème siècle. / © Miryam Brisse
Le temple du ciel est en cours de montage. C'est la réplique de celui de Pékin construit au XVème siècle. / © Miryam Brisse

Les 36 tableaux lumineux qui seront présentés lors du Festival des Lanternes du 1er décembre 2017 au 31 janvier 2018 sont en cours de montage. Dragons géants, lions multicolores, portes fleuries, une grande partie est fabriquée sur site par une entreprise chinoise. L'Asie entre au coeur de Gaillac.

Par Miryam Brisse

Le parc Foucaud de Gaillac est entièrement caché des regards par de grandes tentures noires. A l’intérieur, les premières structures, pour certaines géantes, commencent à être installées. Un dragon de porcelaine ondule sur 70 mètres de long. Il est entièrement recouvert d’assiettes blanches et bleues. Les 15000 pièces sont ficelées entre elles selon une technique ancienne. De près, l’animal légendaire a l’air un peu moins redoutable, sa tête est composée de bols et de cuillères. Un peu plus loin, un troupeau de zèbre semble paître tranquillement.

 

Un chapiteau transformé en atelier de fabrication


Dans le chapiteau monté spécialement pour le Festival des Lanternes se trouve l’atelier de fabrication. 44 chinois participent à la création de l’évènement. Dans l'entrée, des ouvriers sont en train de souder des barres de métal. A quelques mètres, des femmes ont en charge les soiries. Pinceaux enduits de colle à la main, elles recouvrent les ossatures métalliques en tendant le tissu. Les formes apparaissent alors, un dragon dans un cadre ou des fleurs géantes. Les modules sont ensuite peints au pistolet.

Diaporama : les premiers modules en cours d'installation


Pour la première fois en Europe


Pièce maîtresse de ce festival, le temple du ciel. Du haut de ses 18 mètres, il est la réplique de celui de Pékin. Il sera entièrement éclairé comme chacun des modules présentés. C’est la particularité de ce festival, il se déroule de nuit. Les visiteurs pourront assister aux illuminations de 18h à 23h à compter du 1er décembre et jusqu’au 31 janvier. L’entrée est payante.
C’est la première fois que ce festival est monté en Europe. L'entreprise asiatique qui a signé le contrat compte faire de Gaillac une vitrine de son savoir-faire.

Reportage France 3 Tarn :
Installations au festival des lanternes de Gaillac
Les premiers modules (dragons, lions...) sont arrivés à Gaillac pour créer un parc de lumière. 44 chinois travaillent à la réalisation de ce festival. - Miryam Brisse/Matthieu Chouvellon

 

Plainte au tribunal administratif

Le festival des lanternes suscite toujours des tensions au sein de la municipalité gaillacoise.
L’opposition socialiste à la mairie de Gaillac, a déposé plainte au tribunal administratif de Toulouse en référé suspension. Elle demande à la justice de se prononcer sur la validité du contrat signé entre le maire de la ville, Patrice Gausserand et la société chinoise Lantern Group. L’opposition dénonce des irrégularités dans la gestion de ce dossier. Le tribunal doit examiner cette plainte le 13 novembre prochain.

Sur le même sujet

Montpellier : 40 scientifiques alertent sur l’état de la planète

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne