Vauvert : le maire dénonce les réactions racistes après le vol de son portable

Jean Denat, maire PS de Vauvert, dénonce le racisme après le vol de son portable. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE
Jean Denat, maire PS de Vauvert, dénonce le racisme après le vol de son portable. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Au lendemain de Noël, le maire de Vauvert, Jean Denat était victime d'un fait divers bien banal : son portable a été arraché par des "jeunes" à moto. Pour obtenir des témoignages, il décrit le vol sur facebook. Il s'insurge face à la "haine" des réactions souvent "racistes" sur les réseaux sociaux.

Par P.S.

Vauvert, nouvel Ajaccio ? L'embrasement n'est pas comparable mais le schéma est le même : délinquants et étrangers sont assimilés sur les réseaux sociaux, les élus réagissent vivement.

Les faits remontent au lendemain de Noël. Le maire (PS) de Vauvert, Jean Denat se fait voler son smartphone à l'arrachée alors qu'il se promène en plein jour avec ses deux chiens sur la voie verte entre le pont des Tourradons et la tour Carbonnière à Vauvert.

Des personnes à moto cross volent son téléphone portable "avant de s'enfuir à plein gaz". Il rapporte l'événement sur les réseaux sociaux, largement relayé, y compris par des élus de partis d'opposition qui dénoncent la délinquance dans la région. Parmi eux, Julien Sanchez, maire de Beaucaire. 
Capture d'écran du compte twitter de Julien Sanchez, maire (FN) de Beaucaire / ©
Capture d'écran du compte twitter de Julien Sanchez, maire (FN) de Beaucaire / ©

Face à la violence des réactions, Jean Denat publie une mise au point sur son compte Facebook : " Stop à la haine, aux racistes, aux fachos, aux jobastres en tous genres qui se sont rués sur les réseaux sociaux suite à l'info du vol de mon téléphone portable. Celle ci n'était destinée qu'à obtenir d'éventuels renseignements, ce qu'elle a permis d'ailleurs. Mais preuve facile est faite une fois de plus que le FN exploite l'insécurité et stigmatise une partie de la population pour parvenir à ses fins."

Il précise, même si son premier message Facebook était clair sur ce point, qu'il n'a pas pu identifier les auteurs du vol, qui portaient un casque et des vêtements de moto. "Et quand je parle de "jeunes" c'est parce que leur corpulence, leur taille, est celle de jeunes, ados ou jeunes adultes", ajoute-il. Il a décidé de supprimer les commentaires suscités par l'annonce du vol de son portable.
 

Stop à la haine, aux racistes, aux fachos, aux jobastres en tous genres qui se sont rués sur les réseaux sociaux suite à...

Posted by Jean Denat on Sunday, December 27, 2015

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Sète (34) : ras-le-bol et burn-out des policiers

Actualités locales

Les + Lus