publicité

France 3 Ile-de-France en grève illimitée contre les pauses imposées

Pour répondre à la demande légitime de nos téléspectateurs, nous publions la dépêche de l'AFP annonçant le mouvement de grève qui perturbe actuellement les programmes régionaux de France 3 Paris Ile de France.

  • AFP
  • Publié le 30/01/2014 | 18:47, mis à jour le 31/01/2014 | 14:11
Le plateau du JT de France 3 Paris Île-de-France. © Olivier Couvreur / France 3 Paris IDF
© Olivier Couvreur / France 3 Paris IDF Le plateau du JT de France 3 Paris Île-de-France.
PARIS, 22 jan 2014 (AFP) - Les salariés de France 3 Paris Ile-de-France poursuivaient mercredi leur grève illimitée entamée vendredi pour protester contre une modification dans l'organisation du temps de travail qui conduit à des pauses journalières imposées allant de 1h30 à 2h30, a-t-on appris auprès des syndicats.

Cette nouvelle organisation, mise en place depuis le 1er janvier 2014, instaure des "coupures artificielles" imposées par la direction, selon l'intersyndicale (CFDT, CGT et SNJ), pouvant aller jusqu'à 2h30 afin de "couvrir l'amplitude de la journée de travail".

"Or, cette amplitude est toujours la même : conférence de rédaction le matin à 8h et 9h , et journal télévisé de 19h à 19h30", expliquent les syndicats dans un communiqué. "On demande à la rédaction de France 3 Paris d'effectuer désormais la fabrication de l'info en 35h, là où jusqu'à présent, elle était produite en 39h depuis plus de 10 ans", écrivent-ils au nom des journalistes, techniciens et personnels administratifs.

De son coté, Patrick Visonneau, directeur régional du pôle, a souligné auprès de l'AFP que "ce qui est fait à Vanves (siège de cette antenne, ndlr) relève de l'application des accords signés par l'ensemble des organisations syndicales et est appliqué partout ailleurs dans le réseau sans problème". "Je rappelle que Vanves est la seule antenne à bénéficier de la semaine de 4 jours. Nous sommes en train de rechercher les solutions les mieux adaptées mais je déplore ce mouvement isolé qui met en danger cette antenne", a-t-il ajouté.

Après quatre ans de négociations, France Télévisions et les organisations syndicales représentatives (CFDT, CGT, FO et SNJ) ont signé le 28 mai 2013 un nouvel accord collectif pour les quelque 10.000 personnels techniques et administratifs et journalistes du groupe.

A France 3 Paris Ile-de-France, cette nouvelle organisation est "en totale contradiction avec les exigences de l'actualité et l'essence même des métiers de l'information, de fabrication et de production audiovisuelle", estime l'intersyndicale. "Pour nous, il s'agit là de travail dissimulé, tout comme le non-paiement des heures supplémentaires effectuées par les salariés et le non-respect des temps partiels choisis", a-t-elle ajouté. 

Depuis le début de ce mouvement de grève, vendredi, les émissions en plateau, dont les éditions du JT, de 12h et 19h, n'ont pu être diffusées ou ont été perturbées. Selon les syndicats, France 3 Paris Ile-de-France compte quelque 200 salariés.

les + lus

les + partagés