54 ans après le tournage, les acteurs d'un film se retrouvent pour lui offrir une deuxième vie

L'intrigue se déroule dans les rues du quartier de Belleville. Ici, une jolie vue de Paris depuis un terrain vague. / © Société nouvelle de cinématographie (SNC)
L'intrigue se déroule dans les rues du quartier de Belleville. Ici, une jolie vue de Paris depuis un terrain vague. / © Société nouvelle de cinématographie (SNC)

Séquence émotion hier à Belleville. Maurice Delbez, le réalisateur de "Rue des cascades" aujourd'hui âgé de 95 ans et les comédiens du film, qui étaient à l'époque âgés de 7 ou 8 ans, s'étaient donnés rendez-vous sur les lieux du tournage. Objectif : récolter des fonds pour restaurer le film.

Par France 3 Paris IDF / AL

"Mais que ça me fait plaisir de vous revoir". Il est touchant, Maurice Delbez. À 95 ans, le réalisateur est tout ému d'embrasser un à un les comédiens de son film "Rue des cascades". Lors du tournage en 1963, ils n'étaient que des enfants. Aujourd'hui, Roland, Eric, Daniel, Dominique, ont bien grandi, mais leurs souvenirs restent intacts.

54 ans après sa sortie, la renaissance du film "Rue des Cascades"
Des retrouvailles émouvantes devant notre caméra, le 11 avril à Belleville. - Amélie Lepage, Pierre-Julien Quiers, Arlette Le Luhern

Restaurer ce film pour réparer une injustice

Portrait du Belleville des années 1960, "Rue des cascades" raconte l'histoire d'une patronne de bar qui tombe amoureuse d'un homme d'origine africaine. Un scénario peut-être trop moderne pour l'époque. Pendant le tournage, son réalisateur, Maurice Delbez, se heurte aux nombreux refus des directeurs de salle qui ne souhaitent pas le diffuser.

Le film raconte une histoire d'amour entre une patronne de bar blanche et un homme noir / © Société nouvelle de cinématographie (SNC)
Le film raconte une histoire d'amour entre une patronne de bar blanche et un homme noir / © Société nouvelle de cinématographie (SNC)

Finalement, les américains de la Columbia distribuent le film. Mais'il s'agit d'une combine : "Rue des cascades" remplit un quota de long-métrages français et ne reste qu'une semaine en salle. C'est une catastrophe pour Maurice Delbez qui se retrouve endetté de 40 millions de francs. Après cet échec, il se tournera vers la télévision.

Une campagne de financement participatif pour faire renaître le film

Aujourd'hui, la Société nouvelle de cinématographie (SNC), avec l'aide de la plateforme Celluloid Angels, tente de le restaurer. Lancée il y a quelques semaines, la campagne de financement participatif a pour l'instant récolté près de 3400 euros, sur les 20 000 dont elle a besoin pour lancer la restauration en 4K. 

Il manque plus de 16 000 euros pour restaurer le film / © Celluloid Angels
Il manque plus de 16 000 euros pour restaurer le film / © Celluloid Angels

Cette somme complètera l'aide de 70.000 euros déjà accordée par le CNC. Au total, le coût de la restauration du film s'élève à 110.000 euros. 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Un Soir à Paris : West Side Story

Près de chez vous

Les + Lus