De Notre-Dame-des-Landes à Palaiseau, les zadistes arrivent à vélo pour la COP 21

Les "zadistes" arrivent à vélo, le 27 novembre 2015, vers le plateau de Saclay. / © France 3 Paris IDF
Les "zadistes" arrivent à vélo, le 27 novembre 2015, vers le plateau de Saclay. / © France 3 Paris IDF

200 opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, sont arrivés vendredi en Île-de-France. Ils avaient entamé leur périple le 21 novembre dernier. Les manifestants veulent dénoncer ce projet d'aéroport à l’heure de la COP 21.

Par France 3 Paris IDF

Les 200 cyclistes arrivés vendredi du côté de Palaiseau ne participaient au Tour de France, malgré les apparences. En une semaine, ces zadistes de Notre-Dame-des-Landes ont traversé la France d'ouest en est, pour participer à leur façon à la COP 21

La COP 21, "une mascarade"

Partis le 21 novembre dernier de la ZAD, la "zone à défendre" de Notre-Dame-des-Landes, ces deux cents militants protestent contre la construction d'un nouvel aéroport près de Nantes, en Loire-Atlantique. Pour ces manifestants, la COP 21 "est une mascarade". Ils ont néanmoins choisi de se rendre aux portes de Paris pour faire passer leur message.

LIRE aussi : notre dossier consacré à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes

Plusieurs convois de manifestants venus des ZAD de Notre-Dame-des-Landes, mais aussi de Bure, dans la Meuse et de Roybon, dans l'Isère avaient prévu de rallier le plateau de Saclay, dans l'Essonne. L'accès aux lieux leur a été interdite par le préfet du département, en raison de la présence de sites sensibles comme le CEA.

VOIR le reportage (F. Benbekaï/P. Aliès)
Saclay : les "zadistes" arrivent à vélo
Ils ont traversé la France à vélo pour participer, à leur façon, à la COP 21... Les "zadistes" sont arrivés sur le plateau de Saclay, vendredi. - F. Benbekaï/P. Aliès

LIRE aussi : notre dossier spécial COP 21 "Agissons pour notre climat"

Sur le même sujet

Les employés du Bricorama d'Orgeval inquiets du rachat par Les Mousquetaires

Près de chez vous

Les + Lus