Parigo tout électrique, à l'occasion du “E Prix de Paris”, le Grand Prix de F1 électrique

© IP3Press/MaxPPP
© IP3Press/MaxPPP

La course des Formule 1 électriques, les Formule E, baptisée cette année "E Prix de Paris", se déroule samedi 20 mai, aux Invalides, pour la deuxième année. Pour l'occasion, c'est un numéro "tout électrique" de Parigo, que Bertrand Lambert nous propose.

Par Christian Meyze

Bertrand Lambert nous propose de découvrir l'univers du transport électrique, à l'occasion de la course des bolides électriques, les Formule E, qui a lieu ce week-end, samedi 20 mai, dans Paris, aux Invalides, pour la deuxième fois. Cette course est une démonstration, un laboratoire aussi. Elle a lieu dans les centres de plusieurs grandes villes du monde. Elle est destinée, bien sûr, à populariser la voiture électrique et à montrer à quels niveaux de performances on parvient dans l'électrique, année après année.

Quatre grands chapitres dans ce numéro de Parigo :

 - Des pointes à 220 kilomètres heure, en silence et sans émanations toxiques, les bolides de Formule E sont des concentrés de nouvelles technologies. Et elles doivent beaucoup aux recherches menées par une entreprise essonnienne. Parigo vous emmène sous le capot.

 - La formule 1 a permis de développer l’ABS, les suspensions actives ou encore l’anti-patinage. Autant d’avancées techniques présentes aujourd’hui dans nos voitures. La Formule E permettra-t-elle un bond en avant similaire ? Les réponses d’un constructeur tricolore.

 - Rouler en voiture électrique, est- ce si pratique que cela ? Comment gérer les recharges et l’autonomie des batteries ? Ne risque-t-on pas la peine sèche en rase campagne ? Notre enquête en grande couronne.

 - On ne les entend pas et pourtant ils sont de plus en plus nombreux sur les routes : le marché des scooters électriques a le vent en poupe, que ça soit à la location ou à l’achat. Pourquoi un tel succès ? Quels sont les prix ? Quels modèles pour quels usages ? Nos conseils, à suivre.

Déménagement du 36 quai des orfèvres : la colère de la PJ