publicité

En Île-de-France, deux tiers des producteurs de fruits et légumes font de la vente directe

De plus en plus de citadins veulent pouvoir "consommer en circuit court", "manger local". Encore faut-il trouver des circuits de distribution qui proposent ces produits de proximité. En Île-de-France, les choses avancent : deux producteurs de fruits et légumes sur trois pratiquent la vente directe.

  • Par Christian Meyze
  • Publié le 29/02/2016 | 10:53, mis à jour le 04/03/2016 | 12:26
© MaxPPP/Franck Delhomme

© MaxPPP/Franck Delhomme

A Saint-Ouen l'Aumône, dans le Val-d'Oise, Olivier Jegou est maraîcher, producteur de légumes, comme son père et son grand-père.  Depuis déja pas mal d'années. Mais désormais, Olivier Jegou ne fait plus les marchés. Il a fini par renoncer à cette tradition familiale : trop lourde, trop consommatrice de temps et d'energie, trop coûteuse aussi, devenue intenable au 21ème siècle !

Olivier Jegou s'est lancé dans la vente directe, une pratique qui se développe désormais rapidement en Ile-de-France comme ailleurs. Une pratique bien plus satisfaisante pour lui comme pour sa clientèle. Une méthode de vente aussi dans laquelle il trouve bien davantage son compte.

VOIR le reportage de Tania Watine et Yoann Dorion
Vente directe à la ferme (95)

 

les + lus
les + partagés
publicité