Mobilisation des parents d'élèves à Draveil

© E. Hunzinger
© E. Hunzinger

Les parents d'élèves s'opposent à la fermeture d'une classe. Hier soir, ils ont campé en centre ville.

Par Emmanuèle Bailly

video title

Les parents de l'école primaire Jules Ferry de Draveil manifestent depuis dix jours pour obtenir qu'une classe ne soit pas fermée dans leur école. Hier soir ils ont campé devant l'ancienne mairie, en plein centre ville, pour manifester leur désaccord avec la décision de l'inspection académique de fermer cette classe de CM1-CM2.

Depuis la rentrée scolaire, les parents et enseignants sont trés mobilisés et veulent se faire entendre.

Samedi matin à Draveil, environ 300 manifestants ont manifesté contre la fermeture d'une classe.
Les manifestants - 280 selon la police, 330 selon les organisateurs - ont défilé de l'école à la mairie, scandant "non, non, non, à la suppression, oui, oui, oui, à l'éducation" ou encore "école en galère, parents en colère".  "Il manque deux élèves", avait indiqué vendredi l'inspecteur d'académie Christian Wassenberg, estimant qu'il n'y avait pas lieu de rouvrir une classe. Du côté des porte-parole du mouvement, un élève aurait été ajouté à la liste depuis la rentrée, mais ne serait pas compté dans les effectifs de l'école car ayant fait l'objet d'une dérogation. 
"On me dit qu'il y aura un afflux massif d'élèves dans les jours à venir. Je ne suis pas opposé à ce que l'on refasse un point au moment des vacances de la Toussaint", a répliqué l'inspecteur d'académie.
Les parents d'élèves ont voté hier à l'unanimité des parents présents moins deux abstentions, le blocage de l'école jusqu'à mardi.

Sur le même sujet

Incendie sur le camp rom de la Chapelle

Actualités locales

Les + Lus