Face à Manuel Valls, les Insoumis portent plainte pour « fraude électorale »

© Philippe Lopez/AFP Photos
© Philippe Lopez/AFP Photos

Farida Amrani, candidate malheureuse aux législatives face à Manuel Valls dans l’Essonne, annonce vendredi avoir porté plainte contre X, pour « fraude électorale ».

Par Pierre De Baudouin

La campagne s’était terminée sur des tensions, des bousculades même, et 139 voix de différence à peine dans les urnes. Près de quatre mois après l’élection de Manuel Valls en Essonne, l’Insoumise Farida Amrani annonce avoir porté plainte pour « fraude électorale » auprès du parquet d'Evry.

La plainte, contre X, ne vise pas directement le député, mais c’est bien Manuel Valls – vainqueur du second tour dans la première circonscription du département – qui est concerné.

En juin, alors que l’ex-Premier ministre avait annoncé sa victoire depuis son fief d'Evry, son adversaire Farida Amrani avait immédiatement contesté le résultat.

« Irrégularités » et imitations de signatures

Quelques jours après, la candidate de la France Insoumise avait déjà déposé un recours devant le Conseil constitutionnel. L’objectif (jusqu’ici raté) : faire annuler le scrutin et reconnaître « plusieurs irrégularités ».

Les Insoumis se basaient alors sur des photos des cahiers d'émargements de bureaux de la commune d'Evry. La candidate défaite avait pointait par exemple qu’une centaine de signatures paraissaient « différentes entre le premier et le second tour ».

Avec ces signatures, l’entourage de Farida Amrani soupçonnait en fait des imitations effectuées à la place d'électeurs absents.

Mise en cause, Manuel Valls continuera de siéger à l’Assemblée, pour son quatrième mandat de député.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Près du Bourget, un monde mérovingien découvert dans des fouilles archéologiques

Près de chez vous

Les + Lus