Près de 600 suppressions d'emplois chez Nokia, le site de Saclay concerné

 Le siège de Nokia, à Espoo, en Finlande, le 27 avril 2017. / © VESA MOILANEN / LEHTIKUVA / AFP
Le siège de Nokia, à Espoo, en Finlande, le 27 avril 2017. / © VESA MOILANEN / LEHTIKUVA / AFP

Le groupe finlandais d'équipements télécoms Nokia a annoncé près de 600 suppressions d'emplois en France d'ici 2019. Le site de Paris-Saclay, dans l'Essonne, est concerné, mais dans une mesure qui n'est pas encore "décidée".

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

597 emplois vont être supprimés en France par le géant finlandais des équipements télécoms Nokia, d'ici 2019. Deux sites seraient concernés par ce projet : Lannion, dans les Côtes-d'Armor, et Paris-Saclay, dans l'Essonne.

Selon la direction de Nokia, la répartition des coupes entre les deux sites "n'est pas encore décidée à ce stade". Le plan sera présenté aux instances représentatives du personnel le 18 septembre.

Emplois "délocalisés" vers "l'Europe de l'Est"

Deux filiales du groupe sont en réalité concernées, depuis le rachat d'Alcatel-Lucent en 2016 : Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks. 4.200 personnes sont employées dans ces deux sociétés.

Selon l'intersyndicale, les 597 emplois voués à disparaître représentent "30 % des emplois hors recherche et développement". Les syndicats jugent le projet "inacceptable". "Ces emplois vont être délocalisés dans des pays à bas coûts, l'Europe de l'Est essentiellement", a indiqué la CGT.

A lire aussi

Sur le même sujet

Opposants au projet Bercy pour les JO 2024

Près de chez vous

Les + Lus