Ils étaient quatre en lice. Devançant les sites du Val d'Europe, de Gonesse ou de l'Ourcq, c'est finalement le plateau de Saclay, dans l'Essonne, qui sera chargé d'accueillir le village global de l'Exposition universelle 2025 si celle-ci avait lieu en France. Ce choix a été fait mercerdi par un groupement d'intérêt public (GIP) formé de représentants de l'Etat, la région Île-de-France, la métropole du Grand Paris, la ville de Paris et ExpoFrance 2025.

Le comité a affirmé dans la foulée avoir choisi le site en raison de "sa correspondance avec le thème", "son potentiel en termes d'héritage architectural" et "la richesse de son écosystème scientifique".

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.

 

Entre 40 et 60 millions de visiteurs attendus sur le site


Le village global serait donc sur une actuelle ZAC (Zone d'Aménagement Concerté), située à l'ouest du campus de l'Ecole Polytechnique et à l'est du Commissariat à l'énergie atomique et aux alternatives. Elle doit accueillir le principal site de la future Expositions universelle, que visiteraient entre 45 et 60 millions de visiteurs. 

Encore faut-il que la France soit la prochaine organisatrice de l'événément. Elle est encore en concurrence avec le Japon, la Russie et l'Azerbaïdjan. La décision sera rendue en novembre 2018