Après sa victoire face à Brive, le Racing 92 respire (un peu)

Le match Racing 92/Brive, lors de la 18ème journée du Top 14, à Colombes, le 18 février 2017. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Le match Racing 92/Brive, lors de la 18ème journée du Top 14, à Colombes, le 18 février 2017. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le Racing 92 s'est imposé laborieusement samedi soir face à Brive (33-25) sur la peslouse du stade Yves-du-Manoir. Une victoire qui permet au club des Hauts-de-Seine de gagner provisoirement la sixième place du Top 14, c'est-à-dire du dernier barragiste.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Le Racing 92 s'est imposé samedi soir à domicile, en recevant Brive. Victorieux 33 à 25, les joueurs de Colombes sont parvenus à regagner la sixième place provisoire du Top 14... C'est-à-dire du dernier barragiste, synonyme de phase finale du championnat. Un classement bien sûr provisoire, car d'autres matchs de la 18ème journée du Top 14 ont lieu ce dimanche.
Pour le Racing 92, affaibli par les démêlés extra-sportifs de son ouvreur vedette Dan Carter, tout va presque bien. Le club des Hauts-de-Seine a réussi à conserver son invincibilité à domicile, cette saison. Et ce malgré l'absence de quatre internationaux : Eddy Ben Arous, Camille Chat, Bernard Le Roux et Maxime Machenaud. Mais également de quatre demis blessés : Dan Carter, Benjamin Dambielle et Rémi Talès et Xavier Chauveau. Le troisième ligne Wenceslas Lauret était par ailleurs lui aussi forfait.

Alcoolémie 

En convalescence, Dan Carter a subi un contrôle d'alcoolémie positif au volant jeudi matin. Pas de quoi entamer le moral des troupes. Le club a entamé le match par un essai de Gerbrandt Grobler, complété par deux pénalités. Mais c'est à Leone Nakarawa que le Racing 92 doit son salut, après le sursaut des Corréziens, dès la 31ème minute. 


Sur le même sujet

Incendie sur le camp rom de la Chapelle

Actualités locales

Les + Lus