Bouches d'incendie : trois personnes sanctionnées d'une amende de 9.000 euros, à Asnières-sur-Seine

L'ouverture des bouches à incendie pose également problème à Paris. / © Aurelien Morissard / IP3 / France 3
L'ouverture des bouches à incendie pose également problème à Paris. / © Aurelien Morissard / IP3 / France 3

Trois personnes ont été sanctionnées par une amende de 9.000 euros, à Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, pour avoir procédé à des ouvertures intempestives de bouches d'incendie, en mai et juin derniers.

Par France 3 Paris IDF/ET

A Asnières-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, trois personnes ont été sanctionnées par les services municipaux pour des ouvertures illicites de bouches d'incendie. Les faits remontent au 27 mai et au 20 et 21 juin derniers. Ces trois individus ont été formellement identifiés à l'aide des images de la vidéosurveillance, avant d'être interpellés.

Un millier d'ouvertures sauvages en Île-de-France

Cette amende vient sanctionner la violation d'un arrêté municipal qui avait été pris en juillet 2015 par la mairie. Cette somme forfaitaire correspond, selon un communiqué du maire LR Manuel Aeschlimann, "à une consommation d'environ 2.000 mètres-cube". "Ce n'est pas aux contribuables asniérois de payer les conséquences de ces dégradations", écrit l'élu.
Au printemps dernier, la ville d'Asnières-sur-Seine a connu une dizaine d'ouvertures de bouches d'incendie de la sorte, lors des épisodes de fortes chaleurs. En Île-de-France, un millier d'ouvertures sauvages avaient également été constatées.
9000 euros d'amendes pour avoir ouvert des bouches d'incendie à Asnières
Romain Jehanin, Conseiller municipal d'opposition (PS) André Mancipoz Premier adjoint au maire d'Asnières (LR) - P.deBaudoin, A.Lepage, D.Morel

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des vélos-taxis

Près de chez vous

Les + Lus