Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

L'église de Puteaux va retrouver ses couleurs

Le chœur peint en rouge dans une église classée du XVIe siècle, ça fait désordre. La mairie de Puteaux s’est attiré les foudres de la DRAC Île-de-France pour avoir repeint sans autorisation préalable. La mairie vient d'annoncer qu'elle rénovera les couleurs de l'église à l'identique.

Par Emmanuèle Bailly

La mairie de Puteaux s’est attiré les foudres de la DRAC Île-de-France pour avoir repeint sans autorisation préalable le chœur d’une église classée monument historique en rouge et violet. « Le chœur est devenu rouge vermillon, le bénitier et des pans de mur violet, certaines statues ont été peintes en jaune beige pendant que d’autres ont disparu », raconte sur son blog Sylvie Cancelloni, présidente du groupe UDI Puteaux en mouvement. Problème, « sans autorisation, ces travaux sont illégaux », a affirmé à l’AFP Jean-Pascal Lanuit, directeur adjoint à la direction régionale des affaires culturelles (Drac) Ile-de-France. « Un relookage à coups de peinture dans une église classée du XVIe, pour nous, ce n’est pas possible sans une discussion approfondie », a-t-il ajouté.

>> Reportage à Puteaux de Bertrand Lambert avec Norbert Cohen
PUTEAUX EGLISE REPEINTE EN ROUGE

Le relookage illégal de l'église classée du XVIe siècle, n'est pas la première histoire qui alimente la chronique Putéolienne. Depuis de nombreuses années, la mairie a fait parler d'elle dans des affaires qui auraient coûté cher aux contribuables de cette commune des Hauts-de-Seine, dénonce l'opposition.

Le dernier budget cartes de voeux aurait couté 120 000 euros à la commune ou bien encore des aspirateurs auraient été distribués pour les fêtes aux personnes âgées, un généreux cadeau offert sur les deniers de la mairie explique un l'élu centriste.

>> un budget cartes de voeux d'un montant de 120 000 euros : un reportage de Carla Carrasquiera de décembre 2014
>> La mairie de Puteaux distribue des aspirateurs aux électeurs pour Noël : un reportage de Cécile Magne du 26 décembre 2014




A lire aussi

Sur le même sujet

Eurodisney : les retombées économiques

Près de chez vous

Les + Lus