Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Tous les résultats du second tour des élections législatives dans les Hauts-de-Seine

© Grégoire Courtois
© Grégoire Courtois

Dans le département le plus riche de France, la République en Marche a, comme dans les Yvelines voisines, « lessivé » tous les sortants, de droite, les plus nombreux, et de gauche. Mais dans les Hauts-de-Seine, il y a des « personnalités » et donc des cas particuliers

Par Christian Meyze

Aucune circonscription n’est épargnée dans la Hauts-de-Seine. Pas une circonscription ne devrait échapper aux candidats du Président de la République et alliés. Comme dans les Yvelines et pour les mêmes raisons. On notera aussi que comme dans les Yvelines, on a nettement plus voté qu’ailleurs au premier tour dans les Hauts-de-Seine.

Principales victimes, parce qu’ils étaient les plus nombreux, les élus de droite, Les Républicains ou centristes. Mais les cinq circonscriptions de gauche, Parti socialiste ou Front de Gauche, sont évidemment tombées.

A surveiller néanmoins, parce que c’est atypique, la 1ère, dans laquelle le sortant socialiste, Alexis Bachelay, étoile montante du PS ces dernières années, est battu. La candidate arrivée en second, Elsa Faucillon, qui sera la  concurrente de celle de la République en Marche, Isia Khalfi, porte les couleurs du PCF. Et c’est comme une revanche, dans ce bastion historique du PC, que le PS s’était réjoui de ravir en 2012.

Reste qu’avec 16,69%, Elsa Faucillon a du chemin à faire pour l’emporter !

Dans la 5ème, celle de Patrick Balkany, on suivra le nouvel épisode de ce pitoyable feuilleton ! Patrick Balkany ne se représentait pas, mais soutenait un candidat, sans investiture, qui a été battu. Il a appelé à voter pour la candidate de la République en Marche (41,69%) pour ne pas soutenir son adversaire historique que les Républicains avaient investi, Arnaud de Courson (14,68%).

Dans la 8ème, la République en Marche n’a pas eu la moindre hésitation face au juppéïste Gilles Boyer, 22,85%, camarade du Premier ministre. Son candidat Jacques Maire, a obtenu 48,03% et devrait doucher les derniers espoirs de Gilles Boyer.

Dans la 9ème, le Républicain Thierry Solère recueille logiquement les fruits de son allégeance appuyée à Emmanuel Macron, 42,6%. Il devrait l’emporter dimanche.

Dans la 10ème, l’indéracinable André Santini n’a pas réussi à placer son successeur qui arrive en deuxième position mais avec 24 points de retard, 20,58%, sur Gabriel Attal, de la République en Marche, 44,04%, qui n’aura aucune difficulté dimanche.

Dans la 12ème, le frondeur PS sortant, Jean-Marc Germain est battu. A sa place, siègera le Modem, investi par la République en Marche, Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen, homme politique infiniment respecté, qui est arrivé en tête avec 40,75%.

Enfin, dans la 13ème, Patrick Devedjian, autre baron de la droite, n’a pas non plus réussi à placer son successeur. La candidate La République en Marche, Frédérique Dumas a déjà rassemblé 45,39% au premier tour, et n’aura aucune difficulté à l’emporter.

Retrouvez ici tous les résultats du second tour des élections législatives dans les Hauts-de-Seine

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Faible taux de participation dans les bureaux de vote : exemple dans le 15e arrondissement de Paris

Près de chez vous

Les + Lus