L'Île-de-France affiche 16% d'obèses

© MaxPPP
© MaxPPP

Près d'un adulte sur cinq est obèse dans les pays de l'OCDE et cette tendance va s'accentuer d'ici à 2030, a prévenu l'OCDE jeudi, en amont de la journée européenne de l'obésité le 23 mai.

Par Isabelle Audin

Pour lutter contre l'obésité, l'OCDE prône un ensemble de politiques de communication : logos nutritionnels sur les produits alimentaires, campagnes de sensibilisation et renforcement de la régulation de la publicité des produits riches en gras, en sucres et en sel, en particulier lorsqu'elle vise les enfants.

L'obésité, une tendance qui va s'aggraver

Ces résultats sont issus du suivi de la « Cohorte constances », un programme de recherche lancé en 2012, que pilotent conjointement l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et la Caisse nationale de l’assurance-maladie des travailleurs salariés (Cnamts). Plus de 110 000 volontaires sont déjà suivis au sein de cette cohorte, qui rassemblera à terme 200 000 personnes.

L'obésité est bien une maladie et doit être traitée en tant que telle. On parle d'obésité lorsque l'indice de masse corporelle (IMC) de la personne est supérieur à 30. On obtient cet indice en divisant le poids (en kilos) par la taille (en mètres) au carré.


Focus sur l'Institut Mutualiste Montsouris où un programme spécial a été crée en septembre 2016. Une prise en charge complète de patients obèses pour analyser les causes et les conséquences. 

Reportage de Valentine Ponsy et Olivier Badin
Interview de Claudine Canale, présidente de l'Association "Les poids plumes France" et du docteur Guillaume Pourcher de l'Institut mutualiste de Montsouris
Journée de l'obésité : 16% d'obèses en IDF

 

Sur le même sujet

Un homme décédé à proximité de la salle de shoot et de l'hôpital Lariboisière

Près de chez vous

Les + Lus