En Île-de-France, le Front national encore très périphérique

Le 1er tour en Île-de-France. / © France 3 Paris IDF
Le 1er tour en Île-de-France. / © France 3 Paris IDF

12,57 % sur l'ensemble de la région, soit un score stable pour Marine Le Pen, qui avait rassemblé 12,28 % en 2012. L'Île-de-France n'est pas une terre favorable au Front national. Néanmoins, comme ailleurs en France, son enracinement se fait là où se retrouvent les mêmes situations.

Par Christian Meyze


Marine Le Pen fait 22,86 % en Seine-et-Marne, trois points de plus qu'en 2012. C'est son meilleur score en Île-de-France. En Seine-et-Marne, le Front national est désormais la deuxième force politique du département.
Le 1er tour en Seine-et-Marne. / © France 3 Paris IDF
Le 1er tour en Seine-et-Marne. / © France 3 Paris IDF

# Une présence "aux marches" de la région

Ailleurs, dans la région, il doit certes se contenter de la quatrième position, la troisième en Seine-Saint-Denis. Pourtant sa présence et même, dans certains endroits son enracinement est réel.

Schématiquement, on peut constater que plus on s'éloigne de Paris et du centre de la région, plus le Front National est présent. Et plus on se rapproche de la capitale moins il rencontre d'écho.

Dit autrement, un constat peut être fait à l'échelle de la région comme d'ailleurs sur l'ensemble du pays : les populations qui sont loin des centres de décison, loin des zones sinon riches du moins bien dotées, ont le sentiment d'être délaissées, oubliées. Ces populations, qui sont celles qui sont les plus quotidiennement confrontées à de multiples difficultés, se tournent vers le Front national. On y trouve les zones rurales, les zones frappées par la désindustrialisation, les bassins de pauvreté, les endroits où le chômage est le plus important, les banlieues où se concentrent le plus de problèmes.

Ainsi, après la Seine-et Marne, on trouve, dans l'ordre des scores obtenus pas Marine Le Pen en Île-de-France, le Val d'Oise où le Front national rassemble 17, 19 % des suffrages. Soit deux points de plus qu'en 2012 (15,6 %)
Le 1er tour dans le Val-d'Oise. / © France 3 Paris IDF
Le 1er tour dans le Val-d'Oise. / © France 3 Paris IDF
Vient ensuite l'Essonne : 16,43 % des voix se sont portées sur Marine Le Pen. Puis la Seine-Saint-Denis, avec 13,58 %  pour le Front national, comme en 2012

La suite est édifiante et l'on peut poursuivre la démonstration. On se rapproche des centres de pouvoir, de la richesse ou de Paris, ou même des trois à la fois. Ainsi le cinquième score du Front national en Île-de-France, c'est celui des Yvelines où l'on tombe, si l'on peut dire, à 12,92 %.

# Moins de 5 % à Paris

Ensuite on se rapproche de Paris avec le Val-de-Marne d'abord où le chiffre passe à 11,5 %.

Arrivé dans les Hauts-de-Seine, département le plus proche de Paris, le plus riche aussi, et peut-être le plus influent, Marine Le Pen n'est plus qu'à 7,64 %.

Et enfin pour clore ce tour d'horizon, le score du Front national à Paris est de 4,99 %. Un chiffre qui, comparé aux 22,86 % de la Seine-et-Marne, vient achever la démonstration.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Biennale d'art contemporain à Montrouge

Près de chez vous

Les + Lus