Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

La guerre des antennes-relais

© DR
© DR

Rien ne va plus entre la Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile.

Par Emmanuelle Hunzinger

video title

La guerre des antennes relais à Paris

La guerre est déclarée entre la Mairie de Paris et les 4 opérateurs de téléphonie mobile à propos de la négociation de la charte de bonne conduite.

La Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie ont rompu les négociations concernant la charte de l'implantation des antennes-relais sur les toits parisiens.

La Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile n'ont pas réussi à s'entendre concernant la renégociation de la charte de bonne conduite qui régit l'implantation des antennes-relais sur les toits de la capitale depuis 2003.

La négociation de la nouvelle charte a débuté en mars dernier. L'objectif est de définir le seuil le plus bas possible d'exposition aux ondes éléctromagnétiques et  apporter plus de transparence pour les installations d'antennes-relais.

Plusieurs points de désaccord sont apparus lors d'une première réunion.

Les opérateurs souhaiteraient augmenter le seuil d'exposition des parisiens aux ondes de 2 à 10 ou 15 volts  par mètres. 

Autre point de désacord, les opérateurs aimeraient ne plus avoir à négocier avec les riverains ou pouvoirs locaux avant l'implantation des antennes.

Si les négociations n'aboutissent pas, la Mairie se dit prête à démonter les antennes-relais installées sur 186 toits lui appartenant. La Fédération française des télécoms se dit étonnée et affirme que les exigences de la ville auront une incidence sur la qualité des réseaux notamment avec l'arrivée de la 4G. Lundi le dossier devrait être abordé au Conseil municipal de Paris.

La première charte avait été adoptée en 2003.  Elle lie la ville de Paris et 4 opérateurs de téléphonie mobile. Elle encadre l'installation et la puissance des antennes. Le seuil maximum d'exposition aux ondes électromagnétiques de téléphonie mobile sont en moyenne de 2 Volts par mètres par 24 heures.

2000 antennes-relais sont installées dans la capitale, nombre qui devrait augmenter avec l'arrivée de l'opérateur Free sur le marché.

Voir le reportage de Valentine Ponsy et Jean-Yves Blanc.

Pour plus d'info sur le sujet, consulter les sites: Mairiedeparis.fr Priartem.fr et Robindestoits.org

Sur le même sujet

Pour le CIO, “c'est extrêmement compliqué de trouver des faiblesses” dans la candidature parisienne

Près de chez vous

Les + Lus