Privés de cantine!

A Saint-Gratien dans le Val-d'Oise, trente enfants scolarisés en primaire sont interdits de cantine depuis un an.

Par Valentine Ponsy

video title

Des enfants de réfugiés privés de cantine

A Saint-Gratien dans le Val-d'Oise, une trentaine d'élèves scolarisés en primaire sont interdits de cantine depuis un an. Motif : ce sont des enfants de réfugiés. La mairie estime que c'est à l'État de s'en occuper. Le ministre de l'Education Luc Chatel se dit lui choqué par cette décision.

Motif de cette exclusion : ils sont filles et fils de réfugiés. Jacqueline Eustache-Brinio, maire (UMP), estime qu'"il ne relève pas des collectivités locales d'assumer le coût de services à destination de familles en hébergement provisoire déjà pris en charge par l'Etat". Luc Chatel, ministre de l'Education, s'est dit choqué par cette décision.

Voir ci-contre le reportage de Yohan Malka et Stéphane Lisnyj.

Tous habitent dans un foyer abritant des réfugiés tchétchènes et kosovars et sont installés depuis plusieurs années en France. Selon la mairie leur présence sur le territoire étant de la responsabilité de l'Etat, il ne lui incombe par de pourvoir à tout autre devoir que celui de la stricte éducation. Pas de repas donc. Pas non plus d'accès au centre de loisirs de la commune, ni à l'assistante sociale de l'école ou aux heures d'étude du soir.

Des parents d'élèves et des enseignants du SNUipp dénoncent la décision. Le "collectif du 35 rue du Général Leclerc" est mobilisé autour de ces familles. Déjà en 2010, la mairie refusait de scolariser ces enfants. Aujourd'hui, il se base sur l'article 27 de la Convention internationale des droits de l'enfant qui souligne "le droit de tout enfant à un niveau de vie suffisant pour permettre son développement physique, mental, et social ". Bruno Brisbarre, président de la FCPE du département a rappelé que selon la Convention de Genève de 1959« Un enfant n'a pas besoin d'avoir de papiers pour avoir des droits", pour lui, la mairie ne respecte donc pas la loi. Une pétition est en ligne, elle aurait recueillie 1300 signatures.
Une plainte a été déposée au Tribunal administratif.

Sur le même sujet

in situ BA cs

Près de chez vous

Les + Lus