Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Législatives 2017 : à quoi ressemblent vos députés actuels (portrait robot) ?

À Paris et dans la région Île-de-France, le portrait-robot des députés dessine un homme de 58 ans, né à Paris et cadre supérieur. / © Grégoire Courtois/France 3 Paris IDF
À Paris et dans la région Île-de-France, le portrait-robot des députés dessine un homme de 58 ans, né à Paris et cadre supérieur. / © Grégoire Courtois/France 3 Paris IDF

À quelques heures de la clôture du dépôt des candidatures pour les élections législatives, France 3 Paris Île-de-France a décortiqué la liste de vos élus parisiens et franciliens. 

Par Loïc Blache

À un mois du renouvellement de la chambre basse, ils sont 97 député(e)s à représenter Paris et la région Île-de-France. Même si, il y a quelques semaines, le député PS de la XVIIIe circonscription de Paris a annoncé sa démission pour travailler dans le privé. À l'aide des informations publiques disponibles sur ces élus, France 3 Paris Île-de-France a pu dresser le portrait-robot des députés parisiens et franciliens. L'occasion d'esquisser une représentation de vos députés. Pour la comparer, ensuite, avec celle qui sera issue des scrutins des 11 et 18 juin prochains.

Le portrait-robot

Ce n’est pas vraiment une surprise, cette personne est un homme (82%) prénommé François (6 députés portent ce prénom : Pupponi, Asensi, Lamy, Scellier, Fillon et de Mazières). Il a 58 ans (à la date du second tour des législatives), est né à Paris (17 élus sur 97 ont vu le jour dans la capitale ; 47 dans toute l’Île-de-France), est encarté au Parti socialiste (plus de 4 élus sur 10 avaient cette étiquette en 2012) et exerce une fonction de cadre supérieur (76%).

Être député, de 37 ans à...

Le plus jeune député est Romain Colas. Né en novembre 1979 (37 ans) à Créteil (Val-de-Marne), il représente la 9e circonscription de l'Essonne à l’Assemblée sous les couleurs socialistes. En face, l’élu le plus âgé a fêté ses 81 printemps le jour du second tour de la présidentielle. Le Parisien François Scellier est investi par l'UMP/Les Républicains dans la 6e circonscription du Val-d'Oise.

Rose ou bleu ?

En 2012, c'est le Parti socialiste qui avait envoyé le plus de candidats à l'Assemblée nationale (42), suivi de près par l'UMP/Les Républicains (37).
Avec l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République et l'apparition d'un nouveau parti, la République en marche, qui attire des candidats aux législatives de droite et de gauche, la couleur de la nouvelle assemblée sera peut-être un peu moins "binaire" en juin.

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Portrait de la 12ème circonscription du 93

Près de chez vous

Les + Lus