Visage d'une "nouvelle génération", Nassira El Moaddem est mère de deux enfants, diplômée de l'École supérieure de journalisme de Lille (ESJ) et ancienne journaliste de Canal+ et France2. Ce vendredi, elle a pris les rênes du BondyBlog, média en ligne né lors des émeutes de 2005 dont elle entend conserver l'"ADN historique" : "Donner la parole aux gens des quartiers populaires".

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.



"On a le sentiment d'avoir fait notre part, il faut passer la main à la nouvelle génération", expliquait récemment à l'AFP Nordine Nabili, qui aura dirigé ce blog pendant dix ans. Tout en regrettant que le blog hébergé sur le site du quotidien Libération, "vu à l'étranger comme un média innovant", "reste considéré en France comme une association de banlieue, un atelier d'écriture". Une analyse partagée par sa successeure, élue directrice et rédactrice en chef jeudi soir lors de l'assemblée générale de l'association, en même temps qu'un nouveau bureau, "jeune et paritaire" : elle dénonce une "bienveillance teintée de condescendance" à l'égard du média - 30 blogueurs actifs - où elle écrivit ses premiers papiers en 2008.

Son projet éditorial ? "Conserver l'ADN historique", "politique et engagé", tout en se concentrant sur les sujets qui préoccupent les quartiers de la périphérie : "La question des discriminations dont sont victimes les habitants des quartiers populaires malgré les vaines promesses de la gauche au pouvoir", les rapports entre la police et les habitants des quartiers, la "stigmatisation des musulmans", ou encore "le contrôle au faciès". Alors que la survie du média, en difficulté financière, n'est assurée que jusqu'à la fin de l'année, sa nouvelle directrice aura aussi pour tâche de pérenniser le blog en le transformant en société de presse en ligne.