A Bastille, les producteurs de fruits et légumes dénoncent les marges de la grande distribution

Les producteurs de fruits et légumes du Modef manifestent à Bastille, le 17 août 2017. / © Bertrand GUAY / AFP
Les producteurs de fruits et légumes du Modef manifestent à Bastille, le 17 août 2017. / © Bertrand GUAY / AFP

Les producteurs de fruits et légumes du Modef ont dénoncé jeudi matin les marges de la grande distribution, en proposant "au juste prix" leur production aux Parisiens sur la place de la Bastille.

Par France 3 Paris IDF/ET

C'est un marché pas comme les autres qui s'est ouvert jeudi matin, sur la place de la Bastille, à Paris. Une initiative lancée par les producteurs de fruits et légumes du Modef, un mouvement d'agriculteurs proche du Parti communiste français. D'autres points de vente étaient par ailleurs annoncés en Île-de-France par le syndicat agricole.
A Bastille, les producteurs de fruits et légumes dénoncent les marges de la grande distribution
Les producteurs de fruits et légumes du Modef ont dénoncé jeudi matin les marges de la grande distribution, en proposant "au juste prix" leur production aux Parisiens sur la place de la Bastille. Intervenants : Raymond Girardi (président du Modef Lot-et-Garonne), Sandrine (productrice de melons) - M. Genevois/Y. Dorion
Au pied du Génie de la Bastille, les conversations ont tourné autour de la capacité pour les consommateurs d'agir sur le niveau de vie des producteurs. Arivés cette nuit, avec une cinquantaine de tonnes de fruits et légumes dans leurs bagages, ces producteurs dénoncent les marges faites par la grande distribution, sur leur marchandise.

Système à deux vitesses

Ces producteurs pointent du doigt un système à deux vitesses, qui laisse les petits et moyens agriculteurs de côté depuis une vingtaine d'années. Mais pour Sandrine, productrice de melons : tout n'est pas perdu. "Moi je crois en ce métier (...) mais on se pose beaucoup de questions quant à l'avenir de l'agriculture française !", confie-t-elle.

La solution pourrait bien être le circuit court : acheter ses fruits et légumes directement aux producteurs semble envisageable pour les Franciliens. Jeudi matin, les étalages ont en tout cas été vidés en quelques heures.

Sur le même sujet

A Bastille, les producteurs de fruits et légumes dénoncent les marges de la grande distribution

Près de chez vous

Les + Lus