Bonbonnes de gaz à Paris: cinq hommes encore en garde à vue, dont deux fichés pour radicalisation

Quatre bonbonnes de gaz ont été découvertes dans le hall et à l'extérieur de cet immeuble du 16e arrondissement de Paris, dans la nuit du 29 au 30 septembre 2017 / © F3
Quatre bonbonnes de gaz ont été découvertes dans le hall et à l'extérieur de cet immeuble du 16e arrondissement de Paris, dans la nuit du 29 au 30 septembre 2017 / © F3

Cinq hommes étaient toujours en garde à vue mercredi, dont deux sont fichés pour radicalisation, cinq jours après la découverte de bonbonnes de gaz équipées d'un dispositif de mise en feu à Paris, a-t-on appris de source proche de l'enquête. 

Par France 3 Ile de France avec AFP

Les 5 hommes ont été interpellés dans l'Essonne et le Val-de-Marne, ils sont âgés d'une trentaine d'années pour quatre d'entre eux.



C'est dans la nuit de vendredi à samedi, vers 4 heures 30 que des bonbonnes de gaz ont été retrouvées dans le hall et au pied d'un immeuble, du 16ème arrondissement de Paris. Elles étaient reliées à un dispositif de mise à feu.

C'est une empreinte retrouvée sur une des bouteilles de gaz qui a permis aux enquêteurs de remonter jusqu'à l'un des suspects, fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) et par ailleurs connu pour des faits de droit commun de vol et de violences. Les quatre autres gardés à vue gravitent dans son entourage.


A lire aussi

Sur le même sujet

Délibéré dans le procès de la voiture incendiée en mai 2016

Près de chez vous

Les + Lus