Clandestins, exploités et sous-payés, des employés au nettoyage se retournent contre Burger King

© Justin Sullivan/Getty images North America/AFP
© Justin Sullivan/Getty images North America/AFP

14 salariés de la société Albiance, sous-traitant nettoyage et gardiennage pour six fast food Burger King, occupent depuis mardi 3 octobre l'établissement de la place de la République, à Paris. Ils dénoncent leurs conditions de travail et le non paiement d'une partie de leurs heures de travail

Par Christian Meyze/AFP

Des salariés sans-papiers d'une société de nettoyage travaillant la nuit dans des Burger King d'Ile-de-France se sont mis en grève et occupent l'établissement de la chaîne de restauration rapide de la place de la République pour dénoncer leurs conditions de travail et demander le paiement de toutes les heures effectuées.


#Acheter eux-mêmes leurs équipements


La CGT, qui les soutient, raconte : "Ces travailleurs sans-papiers effectuent le nettoyage et le gardiennage de nuit dans six restaurants d'Ile-de-France, toutes leurs heures ne sont pas payées, ils doivent acheter eux-mêmes leurs équipements".

Selon la CGT, ces travailleurs font la plonge, nettoient sans équipement de protection, 5 à 6 heures par nuit mais sont payés et déclarés 3 heures par jour. C'est pourquoi elle a alerté l'inspection du travail qui a effectué des contrôles dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 octobre dans dix restaurants Burger King.


#Des faits extrêmement graves


Situation classique : la direction de Burger King, de son côté, insiste sur le fait que ces salariés sont ceux d'une entreprise prestataires et non les siens directement. Toutefois, Burger King assure être sensible à cette affaire : "Nous sommes extrêmement attentifs au respect de la législation par nos services et par l'ensemble de nos prestataires", assure Burger King qui dit attendre d'Albiance, la société prestataire concernée "des explications sur les faits extrêmement graves qui lui sont imputés".

Sur le même sujet

Délibéré dans le procès de la voiture incendiée en mai 2016

Près de chez vous

Les + Lus