Après consultation des Franciliens, des dizaines de lignes de bus vont être modifiées

Un bus électrique de la RATP, à Paris / © ERIC PIERMONT / AFP
Un bus électrique de la RATP, à Paris / © ERIC PIERMONT / AFP

Plusieurs dizaines de lignes de bus du réseau parisien pourraient être modifiées d'ici à la fin 2018, a indiqué mercredi le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), tirant le bilan d'une concertation lancée auprès du public.

Par Cécilia Sanchez (avec AFP)

Le plan du réseau est resté quasiment inchangé depuis les années 1950. "Il faut une révolution des bus à Paris", a affirmé la présidente LR de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse, également présidente du Stif, qui rendait compte, au côté de la Ville de Paris, de ce bilan de la partie parisienne du "Grand Paris des bus" devant des élus, des associations et le public.

Le Stif, en partenariat avec la RATP et la Ville de Paris, a lancé une consultation sur internet, en réunions locales ou en ateliers du 19 septembre au 30 novembre 2016, car "nous voulons coller au plus près des besoins des voyageurs", a souligné la présidente de région.
Plus de 2.000 avis et propositions ont été exprimés au cours d'un débat "riche" selon le Stif, les interlocuteurs proposant très souvent des variantes de parcours ou une plus grande fréquence de certaines lignes.


Ce "Grand Paris des bus" a été lancé à l'échelle de la région, avec une déclinaison plus parisienne, afin d'améliorer la desserte, les correspondances, les horaires, les fréquences et les temps de parcours des bus et moderniser le matériel roulant. Des modifications proposées ont été approuvées sur une vingtaine de lignes, d'autres ont été proposées par la consultation elle-même sur onze lignes, une petite trentaine d'autres ne seront pas modifiées.

Nouvelle ligne en BNF et porte de la Villette

La création d'une nouvelle ligne entre la bibliothèque François-Mitterrand et la porte de la Villette, du sud-est au nord-est de Paris, a été plébiscitée, de même qu'une nouvelle branche entre République et porte des Lilas. Certaines suggestions ont été refusées, comme celle d'un couloir bus à contre-sens sur le boulevard Saint-Germain, et le Stif tiendra compte de cet avis, a noté Mme Pécresse.

La présidente de Région a également annoncé un prolongement de la ligne 72 à la gare de Lyon, un tracé passant sur les quais hauts des berges rive droite sur lequel la maire PS de Paris Anne Hidalgo a le projet, contesté par la Région, d'installer un tram-bus. Le plan doit encore être affiné par des études complémentaires au cours du printemps 2017, avant les travaux nécessaires pour une mise en service espérée fin 2018.

Les soixantaines de lignes de bus sont en passe d'être modernisées, Un soulagement pour les trois millions d'usagers du bus, chaque jour, en Ile-de-France.

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Paris l'été au lycée Jacques Decour

Près de chez vous

Les + Lus