Météo : tendance orageuse pour ce soir et cette nuit. La température va baisser

© IP3Press/MaxPPP
© IP3Press/MaxPPP

L'épisode caniculaire devrait se terminer dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 juin dans beaucoup de régions, avec une arrivée d'air moins chaud par l'ouest. Avec 23,7°C, Paris a connu sa "nuit la plus chaude en juin depuis 1873", dit Météo France. L'ancien record, 23,4°C, datait de juin 1976.

Par Christian Meyze

Selon Météo-France, la canicule qui a continué à écraser la France ce jeudi, avec un possible nouveau record historique de chaleur et des risques d'orages, plutôt sur l'est, devrait commencer à céder du terrain dès la nuit de jeudi à vendredi.

Jeudi à l'aube, des températures de 18 à 22 degrés ont été observées dans les départements en vigilance canicule. Avec 23,7°C, Paris a connu sa "nuit la plus chaude en juin depuis 1873", a indiqué François Gourand, prévisionniste de Météo-France. L'ancien record, 23,4°C, datait de juin 1976. La capitale a aussi connu sa "cinquième nuit la plus chaude depuis 1873, tous mois confondus."


Le SAMU sur le pied de guerre

Les Samu de Paris et de trois départements franciliens (92, 93, 94) ont enregistré mercredi "une hausse des appels de 20% environ par rapport à l'activité moyenne constatée un mercredi de juin", a indiqué l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris).
Ses équipes prennent en charge un plus grand nombre de personnes souffrant de pathologies liées à la chaleur et enregistrent une hausse de 30% des cas d'hyperthermie de personnes âgées de plus de 75 ans. Cependant, mercredi comme jeudi, il n'y a pas, à ce stade, de retentissement sur le nombre global de passages aux urgences.

L'attention va aux plus vulnérables : à Paris, un numéro d'appel gratuit a été mis en place. L'association Les Enfants du Canal distribue des bouteilles d'eau aux SDF. S'inquiétant du sort des sans-abri, le Collectif Les morts de la rue a demandé que les SDF puissent aller plus fréquemment aux bains-douches et que les horaires de ces établissements soient élargis.

La fin de cet épisode de très forte chaleur s'amorce à partir de la nuit du jeudi 22 au vendredi 23, lentement, avec l'arrivée d'air moins chaud qui vient par l'ouest : "Ce week-end, on n'en parlera plus, sauf localement dans le Sud",  précise François Gourand.

Sur le même sujet

Biennale d'art contemporain à Montrouge

Près de chez vous

Les + Lus