De nouvelles opérations escargot des forains sur les routes d'Île-de-France

Des poids-lourds bloquent les abords de Paris, le 6 novembre 2017. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Des poids-lourds bloquent les abords de Paris, le 6 novembre 2017. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Les forains ont entamé mardi matin une deuxième journée de mobilisation sur les routes d'Île-de-France. Ils protestent contre la suppression du marché de Noël des Champs-Elysées, par la mairie de Paris.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Une deuxième journée de blocages sur les routes d'Île-de-France... Les forains ont entamé des opérations escargot sur plusieurs axes autour de Paris, mardi matin. Lundi, les manifestations de forains avaient généré pas loin de 480 kilomètres de bouchons en région parisienne. Mardi, quelque 460 kilomètres de bouchons ont été enregistrés.
A l'appel de Marcel Campion, surnommé le "roi des forains", ils protestent contre la suppression de certaines fêtes foraines dans la capitale, à commencer par le marché de Noël des Champs-Élysées, organisé jusqu'à présent par Marcel Campion.
Lundi après-midi, la mairie de Paris avait dénoncé la manifestation des forains, estimant que "le chantage n'est pas une méthode". Dans un communiqué, la Ville avait confirmé la suppression du marché de Noël. La mairie de Paris justifie en partie sa décision par "la qualité médiocre des animations et des produits vendus" sur ce marché. Marcel Campion fait l'objet d'une mise en examen pour recel de favoritisme et abus de biens sociaux.

A104, A4, A13 et périphérique perturbés

Les perturbations ont commencé avant 7 heures. Une dizaine de véhicules ont notamment pris la direction de Paris, sur l'A13, aux abords du péage de Buchelay. La circulation a par la suite été coupée à hauteur de Chambourcy, dans les Yvelines, toujours sur l'A13.

Autres perturbations : sur l'A4 et l'A104. Des barrages filtrants y perturbaient la circulation dans le sens province-Paris au niveau de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, et de Villeparisis, en Seine-et-Marne, selon Sytadin.

Bernard Arnault en ligne de mire des forains

"C'est un génocide du monde forain au profit de LVMH, qui va ouvrir un gigantesque parc d'attraction dans le bois de Boulogne", a accusé René Hayoun, président de l'intersyndicale des forains.
Marcel Campion a estimé que les blocages étaient de "la faute des autorités", estimant que les forains étaient devenus "des parias à Paris". Le "roi des forains" s'est insurgé contre l'ouverture en mai prochain d'un grand parc d'attraction dans le bois de Boulogne au jardin d'Acclimation. Le groupe de luxe LVMH et la compagnie des Alpes en sont les concessionnaires. Il doit devenir le deuxième parc de loisirs français, derrière Disneyland Paris, et ouvrir en mai 2018

A lire aussi

Sur le même sujet

Attentats du 13 novembre Ou en sont les indemnisations

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne