Dupont-Aignan, Lassalle, Cheminade… Le score des « petits » candidats en GIF

Nicolas Dupont-Aignan obtient 4,73 % des votes au premier tour, au niveau national. / © Thomas Padilla/MAXPPP
Nicolas Dupont-Aignan obtient 4,73 % des votes au premier tour, au niveau national. / © Thomas Padilla/MAXPPP

En région parisienne comme au niveau national, Nicolas Dupont-Aignan reste le plus « gros » des « petits » candidats. A l’issue du premier tour, il devance François Asselineau, Philippe Poutou et Jean Lassalle.

Par Pierre De Baudouin

7,21 % des votes, partagés entre six candidats. En Île-de-France, Nicolas Dupont-Aignan arrive en tête des « petits » candidats, devant François Asselineau, Philippe Poutou, Jean Lassalle, Nathalie Arthaud, et Jacques Cheminade.

4,02 % pour Dupont-Aignan, premier des derniers

Le candidat de Debout la France réalise de bons résultats en Île-de-France, bien qu’inférieurs à son score national (4,73 %). En 2012, Nicolas Dupont-Aignan obtenait seulement 1,73 % des votes dans la région.

 (Fr)exit pour François Asselineau, avec 1,14 %


Alors qu’il bénéficie d’un très faible score au niveau national (0,92 %), François Asselineau s’en tire mieux dans la région parisienne, avec 1,14 % des suffrages. C’est la première participation du candidat de l’Union populaire républicaine à l’élection présidentielle.

Poutou loin de s'embras(s)er, avec 0,81 %

Le candidat ouvrier du Nouveau parti anticapitaliste obtient 0,81 % en Île-de-France. Un score légèrement inférieur comparé au niveau national : le représentant du parti trotskiste y obtient 1,1 % au premier tour.

Avec 0,65 %, Jean Lassalle s'étale

Mis au monde en huit jours par sa mère, Jean Lassalle n’a « jamais pu rattraper ce retard ». Classé parmi les plus « petits » dans les sondages avant le premier tour, le candidat de Résistons ! n’a pas - là non plus - pu rattraper son retard. Au niveau national, son score est doublement supérieur (1,21 %).

Toujours pas de quoi rire pour Arthaud, avec 0,42 %

La seconde candidate trotskiste réunit 0,42 % des suffrages franciliens. Un score stable par rapport à 2012 : Nathalie Arthaud obtenait 0,38 % en Île-de-France.

0,17 % pour Cheminade : un Mars et ça repart (ou pas)

Jacques Cheminade analysait l’élection 2017 comme une « suite d'éjaculations précoces ». La campagne du candidat de Solidarité et Progrès s’arrête hélas bien rapidement. Et pas forcément avec plaisir : celui qui voulait coloniser Mars obtient 0,17 % des voix en région parisienne.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Délibéré dans le procès de la voiture incendiée en mai 2016

Près de chez vous

Les + Lus