Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Valérie Pécresse et les polémiques au conseil régional, en discussion SMS

© France 3 Paris IDF
© France 3 Paris IDF

Transports, associations, culture... Les polémiques s'enchaînent au conseil régional d'Île-de-France. Mais que pourraient donner les débats entre l'opposition et la présidente Valérie Pécresse, en discussion SMS ?

Par Pierre De Baudouin

Il n'est jamais trop tard pour rattraper la politique en Île-de-France, surtout à l'occasion de la nouvelle année, et de la venue de Valérie Pécresse dans Dimanche en politique le 8 janvier à 11 heures. Transports, associations, culture... Les débats se sont enchaînés fin 2016, au conseil régional.

Pas de panique, on vous résume les dernières querelles politiques, en version SMS.

La méthode est toute simple : en se basant sur les tweets des principales personnalités du conseil régional, on vous raconte sous forme de discussion SMS les échanges récents entre quatre groupes politiques : le Parti Socialiste (36 sièges), le Front de Gauche (11 sièges), le Front National (21 sièges), et Les Républicains (79 sièges) représentés bien entendu par la présidente Valérie Pécresse.

La discussion est donc bien sûr fictive, et non chronologique. Pour le fond, on se concentre sur trois sujets polémiques récentes : 

#1 Les transports et la circulation alternée

Piétonnisation de 3,3 km des berges sur Seine, dédieselisation des bus franciliens... Les sujets de polémiques ne manquent pas à propos des transports. L'épisode récent le plus chaud : le pic de pollution en Île-de-France. Après les alertes aux particules fines dans l'air, Valérie Pécresse propose la gratuité des transports publics franciliens, et se déclare favorable - avec des réserves - à la mise en place de la circulation alternée pour les automobilistes. 

La présidente de la région en profite également pour raviver sa querelle avec la maire de Paris, Anne Hidalgo, en accusant « les conséquences de la fermeture des voies sur berges sur les embouteillages » comme des causes de l’épisode de pollution.

#2 Le soutien aux associations

Pour 2017, la région Île-de-France se retire de 42 associations dont elle était membre jusqu’alors. Une décision portée par Valérie Pécresse, qui juge les associations « sans intérêt direct pour les Franciliens ». Une mesure d’économie selon la majorité : 429.687 euros seraient mis de côté grâce à la mesure.

De quoi faire réagir l’opposition. Le Front de Gauche dénonce « un mépris de la région vis à vis des associations » et une « saignée dans le monde associatif ». Les organisations concernées touchent les secteurs de l’environnement, de la coopération internationale et européenne, du tourisme, de la culture, des transports et du logement.

#3 La culture et le festival d'Île-de-France

La culture aussi fait polémique au conseil régional. Après avoir annoncé une forte baisse du soutien de la région au Festival d’Île-de-France, Valérie Pécresse est accusée de liquider l’évènement, vieux de 40 ans. Amputée d'1 million d’euros de soutien financier, la manifestation créée en 1977, ne peut pas survivre.

Alors que Valérie Pécresse met en cause le modèle économique et les frais de structure du festival, les organisateurs regrettent la perte d’un évènement culturel présent dans une trentaine de lieux, dont les deux tiers se situaient en banlieue lors de la dernière édition.

Dans l'hémicycle comme sur les réseaux sociaux, les débats ne sont pas prêts de s'arrêter au conseil régional d'Île-de-France, pour 2017.

A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Macron - La journée de l'investiture

Près de chez vous

Les + Lus