Keziah Jones, Zaz, Ben Harper... Les Musiciens du métro parisien ont vingt ans

Un musicien du métro, à la station Bercy. / © France 3 Paris IDF
Un musicien du métro, à la station Bercy. / © France 3 Paris IDF

Keziah Jones, Zaz, Ben Harper... Et même Edith Piaf. Tous ont un point commun : celui d'avoir fait leurs débuts dans le métro parisien. Rencontre avec ceux que vous avez peut-être déjà croisés au détour d'un couloir. Les Musiciens du métro fêtent leurs 20 ans cette année.

Par France 3 Paris IDF/ET

Au détour d''un couloir du métro parisien, vous êtes forcément tombés un jour sur l'un de ces musiciens du métro. Le réseau de sélection des talents qui animent le sous-sol de la capitale fête cette année ses 20 ans. Keziah Jones, Zaz, Ben Harper, Manu Dibango... Et même Edith Piaf. Ils ont comme point commun d'avoir fait leurs débuts dans les couloirs du métro parisien.

De la guitare à la scie musicale...

Pour l'un de ces musiciens, guitare à la main, se produire à Bercy n'est pas un rêve. C'est son quotidien... Sur le quai de la station de métro, qui dessert le palais omnisports. Pour un autre, c'est la scie musicale. A un voyageur, Philippe Cazier explique le fonctionnement de son curieux instrument : "C'est un peu comme sur un xylophone. Sauf que (les notes) ne sont pas marquées."

Pour Christophe Ménager, l'opéra se joue dans les couloirs de la station Bastille. Avec sa voix de baryton, il excelle également depuis longtemps sur les grandes scènes, comme celle de l'opéra de Liège. Une expérience inédite garantie pour les voyageurs du métro, "être tout près d'un chanteur lyrique !", explique Christophe Ménager.

En 2008, le chanteur nigérian Keziah Jones était revenu sur ses propres pas... Donnant même un concert dans une station de métro, pour le plus grand bonheur de ses fans.

Un casting costaud

Avec 360 stations, et cinq millions de voyageurs, la rencontre souterraine avec ce public pressé enattire plus d'un musicien du métro. Mais pour en arriver là, et espérer être accrédité, il faut d'abord être choisi par un jury mixte, composé de voyageurs et d'agents de la RATP. Deux fois par an, 300 artistes sont sélectionnés parmi un millier de candidats.

"On voit de tout, du bon comme du moins bon. Il y a des belles journées. Et puis, il y a des journées où on en a plein les oreilles", avoue Antoine Naso, le responsable des accréditations artistiques à la régie parisienne.

► En savoir plus sur les Musiciens du métro

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Un homme décédé à proximité de la salle de shoot et de l'hôpital Lariboisière

Près de chez vous

Les + Lus