Marcel Campion défend le marché de Noël de Paris devant le tribunal administratif

© PQR/LeParisien/MaxPPP
© PQR/LeParisien/MaxPPP

Marcel Campion conteste devant la justice, mardi 14 novembre, la décision du Conseil de Paris de supprimer le marché de Noël des Champs-Élysées qu'il exploite depuis sa création en 2008.

Par Christian Meyze/AFP

La société Loisirs Associés,  société de Marcel Campion qui gère le marché de Noël de Paris, a saisi le tribunal administratif de Paris, en procédure d'urgence, le 7 novembre, après deux jours "d'opérations escargot" aux abords de Paris, qui ont fortement perturbé le trafic sur différents axes autoroutiers et sur le boulevard périphérique.

Au coeur du conflit, la décision du Conseil de Paris, votée à l'unanimité début juillet, de ne pas reconduire une convention d'occupation du domaine public, signée en 2015 avec M. Campion, d'une durée de deux ans renouvelable deux fois.


Un revirement incompréhensible

La mairie de Paris a mis en avant "la qualité médiocre des animations et des produits vendus" pour justifier sa décision.
Il ne s'agit pas d'un "motif d'intérêt général suffisant", ont répondu les avocats de M. Campion dans leur requête. Ils se sont également étonnés de "ce revirement aussi soudain qu'inexpliqué, arbitraire et brutal" de la Ville de Paris qui, dans un document interne daté de 2016 et cité dans la requête, se félicitait d'une "réelle amélioration d'année en année".

La société Loisirs Associés, rappellent ses avocats, a investi "plus de 2,8 millions d'euros" sur six ans, la durée maximale de la convention. La suppression du marché de Noël "aurait donc des conséquences extrêmement préjudiciables et mêmes définitives pour la société".

Sur le même sujet

Attentats La menace existe toujours

Près de chez vous

Les + Lus