Mégots, crottes de chien et répression... Le plan d'Anne Hidalgo pour la propreté des rues parisiennes

Des poubelles à Paris, lors d'une grève des éboueurs, en 2011. / © JB Le Quere / Maxppp/MAXPPP
Des poubelles à Paris, lors d'une grève des éboueurs, en 2011. / © JB Le Quere / Maxppp/MAXPPP

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a dévoilé dans le Journal du dimanche une série de mesures visant à améliorer la propreté des rues parisiennes. Augmentation des effectifs, dératisation, répression, augmentation du nombre de cendriers... On fait le point sur ces mesures. 

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a dévoilé dimanche dans le Journal du dimanche dix mesures destinées à lutter pour la propreté des rues parisiennes. Parmi ces mesures, une augmentation des effectifs de nettoyage, plus de répression contre les auteurs d'incivilité... Mais également la mutiplication des cendriers. Voici ce qu'il faut retenir.

# Des effectifs en plus

Selon les annonces de la maire de Paris, 100 agents supplémentaires pour la propreté viendraient "grossir les rangs des 260 agents déjà recrutés depuis 2014". "Au total, le service technique de la propreté de Paris - éboueurs, balayeurs, conducteurs, encadrants - comptera près de 7.000 personnes à la fin de l'année", précise Anne Hidalgo à nos confrères, qui parlent de la propreté comme du "point faible de la gestion de la capitale".

# Répression

Dans le volet des effectifs, "le nombre d'inspecteurs verbalisateurs augmentera de près de 50 % d'ici à l'été 2018". Il s'agira de venir renforcer la brigade de lutte contre les incivilités qui compte déjà 1.900 agents. Les 1.500 ASP, les ex-pervenches, viendront s'ajouter à ces effectifs le 1er janvier prochain. Par ailleurs, gare aux déchets que vous laisseriez derrière vous... "Des 'enquêteurs' de la direction propreté, sécurité et protection (DPSP) se donneront le temps d'identifier les contrevenants pour les verbaliser et leur facturer les frais de nettoyage", précise la maire.

# Dératisation

Au Champ-de-Mars, au square Saint-Jacques, mais pas seulement... Les rats sont à leur aise dans la capitale. Selon Anne Hidalgo, 1,5 million d'euros sera affecté à la dératisation de Paris.

# Les mégots de cigarette bannis

La pause clope au pied des immeubles de bureaux ? Un phénomène synonyme de mégots laissés sur les trottoirs ou dans les caniveaux. Citant des grandes enseignes, la maire PS de la capitale veut demander à ses "partenaires de faire de la propreté une priorité". Comprendre : ils devront installer des cendriers "aux points d'entrée et de sortie de leur personnel". Il en sera de même "pour les cafés, sous peine de se voir retirer leur autorisation de terrasse". Selon Anne Hidalgo, la mairie ramasse "quelque 150 tonnes de mégots par an".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les employés du Bricorama d'Orgeval inquiets du rachat par Les Mousquetaires

Près de chez vous

Les + Lus