Un mois de bouchons-surprise sur le périph

© Kenzo Tribouillard/AFP Photos
© Kenzo Tribouillard/AFP Photos

C'est le "cadeau surprise" de l'été de la mairie de Paris aux automobilistes : depuis trois jours, la circulation est saturée entre les portes de Pantin et La Villette, dès les premières heures de la journée. Des travaux qui n'étaient pas annoncés réduisent le nombre de voies de moitié pour un mois.

Par Christian Meyze

Depuis lundi, le 17 juillet, une oreille matinale sur la radio permet à chacun d'entendre l'avertissement : il y a un ralentissement très important au nord est de Paris, sur le périphérique, dans le secteur de la porte de Pantin à la porte de La Villette, dans les deux sens de circulation. Et bien sûr, très vite, au fil des minutes, la situation empire sur les arrières, figeant le secteur.


Aucune information nulle part


Les deux premiers jours, personne n'a compris d'où venait ce bouchon, inattendu aux premières heures de la journée, à cette époque de l'année. Car, bizarrement, rien n'a été annoncé du gros chantier qui s'est ouvert pour un mois, au début de cette semaine.

Bizzarement car les automobilistes de l'Ile-de-France savent bien qu'en principe, toutes les fermetures, tous les travaux sur les grands axes de la région et à fortiori sur le boulevard périphérique, sont annoncés très en amont, sur les différents canaux d'information, nombreux en Ile-de-France. Il faut reconnaître cela aux institutions régionales et locales.
Or dans le cas de ce chantier, car c'est bien d'un gros chantier qu'il s'agit, la ville de Paris, à laquelle appartient le périphérique et qui le gère, n'a donné aucune information. Et sur place, aucune indication de durée du chantier n'est mentionnée. On se demande pourquoi. Depuis lundi, nombre d'automobilistes ont été pris au piège. Beaucoup auraient sans doute renoncé à circuler là s'ils avaient été au courant avant !


Un gros chantier, dans les deux sens, du 17 juillet au 10 août


Car il s'agit d'un chantier d'entretien des voies somme toute classique. Mais ce chantier, important en volume, entraîne la fermeture de deux voies sur quatre, dans les deux sens, entre les portes de Pantin et La Villette. Autant dire que c'est un chantier d'envergure dans ses conséquences sur la fluidité du trafic. Or ce chantier est un chantier de jour, qui ne s'achèvera en principe que le jeudi 10 août, soit dans un peu moins d'un mois! 

Vous voilà donc prévenus : dans les jours et les semaines qui viennent, mieux vaut oublier ce secteur ! En attendant, peut-être, de savoir pourquoi la mairie de Paris n'a pas jugé bon d'alerter sur ce qui constituera l'un des plus gros points noirs de l'été sur le trajet d'usagers qui vont travailler chaque matin.




Sur le même sujet

Délibéré dans le procès de la voiture incendiée en mai 2016

Près de chez vous

Les + Lus