Le nouveau “36” en images

© PQR/OuestFrance/MaxPPP
© PQR/OuestFrance/MaxPPP

Avec le "36 rue du Bastion", un numéro spécialement créé pour le clin d'oeil, la police judiciaire parisienne inaugure, ce jeudi 19 octobre, ses nouveaux locaux dans le 17ème arrondissement, au nord-ouest de la capitale, tourne une page historique et fait un bond dans la modernité.

Par Christian Meyze

Situé à l'ombre de l'imposant nouveau tribunal de grande instance de Paris qui va lui aussi quitter l'île de la Cité, le 36 rue du Bastion, long de 90 mètres et haut de 37 mètres, est un bâtiment compact qui paraît enveloppé par une façade composée de facettes de verre.

36 rue du Bastion

 

 

A tous les étages, de longs couloirs, des salles de réunion, de nouveaux bureaux flambant neufs assortis de très nombreux sas de sécurité, accueillent 1.700 personnes: enquêteurs, personnels scientifiques, administratifs.

 

Le déménagement des équipes s'est étalé de mi-mai à début octobre. Le "Bastion" a déjà pris son rythme de croisière, avec 600 gardes à vue déjà réalisées. Deux étages du bâtiment sont d'ailleurs dédiés à ce que le jargon policier nomme les "GAV", avec à la clef une petite révolution.

Ce ne sont plus les gardés à vue qui se déplacent pour rejoindre les différents services où auront lieu les auditions. "C'est le contraire", note un policier de l'état-major, avec des salles d'audition dédiées. "Ca sécurise les gardes à vue mais aussi les fonctionnaires, témoins et victimes, en évitant par exemple que les uns et les autres ne se croisent".

 

Du 36 quai des Orfèvres au 36 rue du Bastion

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Seine-Saint-Denis refuse de verser le RSA de décembre et en appelle à l'Etat

Près de chez vous

Les + Lus