Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Nouveau bras de fer entre Airbnb et la ville de Paris

Une annonce sur le site Airbnb. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN
Une annonce sur le site Airbnb. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN

Airbnb, accusé de concurrence déloyale par les hôteliers, a proposé de limiter "automatiquement" sur sa plateforme la location d'une résidence principale à 120 nuits par an à Paris.

Par EB avec AFP

La société américaine a indiqué mardi avoir proposé en décembre à la capitale de mettre en place "des limites automatisées" pour s'assurer que certains biens proposés sur Airbnb ne soient pas louées plus de 120 nuits par an, "sauf si les hôtes ont la permission requise pour le faire".

La mairie de Paris continue de souhaiter la mise en place d'une procédure d'enregistrement 

"Il n'est pas question pour nous d'abandonner la mise en place du numéro d'enregistrement", a indiqué mardi à l'AFP l'adjoint PCF au Logement de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, Ian Brossat.

La loi pour une république numérique adoptée en octobre 2016, a renforcé les obligations imputables aux loueurs comme aux intermédiaires. Le texte impose notamment aux personnes souhaitant louer leur résidence dans certaines villes comme Paris de s'enregistrer auprès de la mairie, et aux plateformes de veiller à ce que le logement proposé, s'il s'agit d'une résidence principale, ne soit pas loué plus de 120 jours par an. Mais les décrets d'application de la loi n'ont pas, pour l'instant, pas encore été publiés.


Sur le même sujet

Solère, Riester... des élus LR et UDI appellent leur parti à "répondre à la main tendue" par Macron

Près de chez vous

Les + Lus