Paris Plages: on va se baigner cet été dans les piscines de la Villette

Se baigner à Paris au pied des immeubles? Ce sera possible mi-juillet avec l'ouverture d'espaces de baignade dans le bassin de la Villette.  / © Amélie Lepage F3
Se baigner à Paris au pied des immeubles? Ce sera possible mi-juillet avec l'ouverture d'espaces de baignade dans le bassin de la Villette. / © Amélie Lepage F3

Si Paris plages est sans sable pour sa 16e édition, elle sera aquatique : pour la première fois, une piscine a été installée sur 100 mètres, le long du quai de la Villette.

Par France 3 Ile de France/ EB

Accessibles à tous et gratuitement à partir du 17 juillet, trois bassins seront ouverts. Une pataugeoire pour les tout-petits de 40 cm, le petit bain de 1,20 m et le grand bain de 2,20 m pourront accueillir gratuitement 300 personnes en même temps c'est à dire environ 1.000 personnes par jour, sous la surveillance de maîtres-nageurs, et ce, jusqu'à mi-septembre.

Paris Plages: on va se baigner cet été dans les piscines de la Villette


Ouverture le 17 juillet des espaces de baignade gratuits dans le bassin de la Villette


C'est "Une expérience de baignade naturelle, sans traitement chimique ou biologique", promet la mairie de Paris. Il s'agit de "l'eau du canal de l'Ourcq elle-même" (qui se jette dans le bassin de la Villette, dans le nord est de Paris), souligne Jean-François Martins, adjoint aux Sports de la mairie. Un filtre empêche feuilles, déchets solides et poissons d'entrer dans le bassin quand neuf capteurs contrôleront quotidiennement la qualité
de l'eau. "Le bassin de la Villette, c'est une première étape, la suivante c'est le lac Daumesnil à Vincennes, en 2019. Et après 2024, si on obtient les jeux Olympiques, la baignabilité de la Seine elle-même", espère Jean-François Martins. "Demain, pourquoi pas devant la Tour Eiffel ou le musée d'Orsay", se prend-il à rêver.

Depuis 1923, il est interdit de se baigner dans la Seine en raison des risques sanitaires



Depuis une ordonnance de 1923, il est interdit de se baigner dans le fleuve, sous peine de recevoir une amende de 11 euros, explique la Préfecture de police. La brigade fluviale s'efforce de faire sortir de l'eau les contrevenants, mais le 28 août, elle avait dû fermer les yeux sur les dizaines de "street baigneurs" qui s'étaient jetés dans le bassin de la Villette, à l'invitation du collectif "Le Laboratoire des baignades urbaines expérimentales".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les employés du Bricorama d'Orgeval inquiets du rachat par Les Mousquetaires

Près de chez vous

Les + Lus