Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Patient retrouvé mort au bout de trois jours : l'hôpital Pompidou reconnaît des dysfonctionnements

© IP3Press/MaxPPP
© IP3Press/MaxPPP

Fin janvier, l'hôpital Pompidou, après trois jours de recherches, retrouvait l'un de ses patients, mort dans une sortie de secours du parking. L'hôpital, qui avait immédiatement déclenché une enquête pour comprendre, admet aujourd'hui des dysfonctionnements.

Par Christian Meyze

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris a détaillé de nombreux "dysfonctionnements" dans la recherche du patient de l'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), qui avait été retrouvé mort trois jours après sa disparition fin janvier, reconnaissant "pleinement sa responsabilité".

Initialement hospitalisé au Centre hospitalier psychiatrique Sainte-Anne à Paris, ce patient avait été transféré au sein du service de médecine interne de l'HEGP dans le XVe arrondissement, où il a disparu le 28 janvier. Le 31 janvier, malgré des recherches quotidiennes, un agent de sécurité a trouvé son corps "dans une issue de secours du parking Nord" de l'établissement, dit le rapport d'analyse de l'AP-HP.

Des défaillances ont notamment été constatées dans le "processus de gestion de la disparition du patient" : risque de fugue sous-estimé, signalement tardif de la disparition au service de sécurité et au commissariat de police, ou encore méconnaissance de la procédure de signalement d'une fugue, modifiée en 2016 ... La directrice du groupe hospitalier n'a été informée de la disparition que le 31 janvier à 13h00, en même temps que du décès. Fernando Malverde
Dysfonctionnements de l'Hôpital Pompidou

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pour le CIO, “c'est extrêmement compliqué de trouver des faiblesses” dans la candidature parisienne

Près de chez vous

Les + Lus