Les Red Hot, The Weeknd et London Grammar sur scène à Lollapalooza Paris

Les Red Hot Chili Peppers, groupe de rock californien. / © VALENTIN FLAURAUD/EPA/MaxPPP
Les Red Hot Chili Peppers, groupe de rock californien. / © VALENTIN FLAURAUD/EPA/MaxPPP

Le festival Lollapalooza arrive à Paris, sur l’hippodrome de Longchamp. Au programme, samedi 22 et dimanche 23 juillet : des stars mondiales comme The Weeknd et Lana Del Rey, mais aussi quelques Français…

Par Pierre De Baudouin

Après le Chili, le Brésil, l’Argentine et l’Allemagne, Lollapalooza s’exporte à Paris. Pour cette première édition, le festival américain sort de sa cargaison les plus grosses stars de l’industrie pop-musicale.

Sur l’hippodrome de Longchamp, quatre scènes en parallèle ouvertes de 12h15 à 23h30 : deux principales, et une « alternative » sans oublier le « Perry’s Stage » (du nom du fondateur du festival : Perry Farrell, ex-chanteur du groupe de rock alternatif Jane's Addiction).

Se démarquer dans l’agenda parisien, et créer une  fenêtre d’opportunité face à We Love Green, Solidays et Rock en Seine s'annonce difficile. Pour concurrencer ses rivaux, Lollapalooza fait le choix de multiplier les têtes d’affiche.

Histoire de vous prévenir, si la lineup vous tente : préparez-vous tout de même à prendre un sacré coup dans le porte-monnaie. Les billets sont chers, très chers : 80 euros la journée, 150 euros les deux jours.

SAMEDI : The Weeknd, Imagine Dragons et London Grammar

© Lollapalooza Paris
© Lollapalooza Paris
Pour le premier jour, inaugural pour le festival, The Weeknd côtoiera Imagine Dragons, The Hives, London Grammar, The Roots, Martin Solveig mais aussi le rappeur londonien Skepta, représentant de la scène grime britannique.

Pour le programme complet de samedi, cliquez ici.

DIMANCHE : DJ Snake, Lana Del Rey et les Red Hot

© Lollapalooza Paris
© Lollapalooza Paris
Dimanche, place à la pop star Lana Del Rey, les Pixies, DJ Snake, alt-J, Liam Gallagher, Charli XCX mais surtout les Red Hot Chili Peppers. Côté français : le rock synthé de La Femme, et IAM

Pour le programme complet de dimanche, cliquez ici.
Né en août 1991 aux Etats-Unis, Lollapalooza s’est construit à ses débuts une forte image dans le rock alternatif, le punk et et le metal.

Aujourd’hui exporté en Europe et racheté par Live Nation - multinationale dans l’organisation de concerts et d'évènements musicaux - le show s’est depuis longtemps transformé en « machine à fric » (selon les mots même de son fondateur).

En bref, un festival réputé indé soutenu en France par un géant de l’hôtellerie (Accord Hotels), une marque de téléphone (Huawei), une banque (la Société Générale), et du soda (Coca-Cola).

Pour suivre les concerts, en live sur Culturebox (dans l'ordre de passage) :

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Bercy inquiet sur le dossier du coût des JO 2024

Près de chez vous

Les + Lus