Samu social : une campagne du 115 pour les femmes isolées sans-abri

Une femme sans domicile fixe, dans le métro parisien. / © BEP/OUEST FRANCE
Une femme sans domicile fixe, dans le métro parisien. / © BEP/OUEST FRANCE

Le Samu social de Paris lance une campagne d'hiver, qui insiste particulièrement cette année sur les femmes isolées sans-abri. 22 % des personnes isolées sans domicile, en France, sont des femmes.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Le Samu social de Paris lance une campagne d'hiver, centrée cette année sur la situation des femmes. L'organisme, en charge du numéro d'urgence 115, explique que trois quart des femmes sans-abri restent sans solution d'hébergement.
Samu social : rencontre avec une femme isolée sans-abri
Le Samu social de Paris lance une campagne d'hiver, qui insiste particulièrement cette année sur les femmes isolées sans-abri. 22 % des personnes isolées sans domicile, en France, sont des femmes. Rencontre avec l'une d'entre elles. Intervenants : Pascaline (sans domicile fixe) - G. Darengosse / M. Chambrial

Le taux de réponse positive a chuté

A Paris, en 2016, 5.391 femmes seules ont appelé au moins une fois le 115. Cela représente une hausse de 66 % en dix ans. Mais le taux de réponse positive du 115 a chuté de 72 % en 2006, à à 23 % en 2016... Le service étant saturé.

Des dispositifs d'accueil prévus "pour des hommes"

"Le nombre de femmes isolées sans-abri augmente et les dispositifs d'accueil sont souvent moins adaptés parce que traditionnellement prévus pour des hommes, d'où un manque chronique de places pour des femmes qu'on laisse à la rue", a expliqué le directeur du Samu social de Paris Eric Pliez.

Une femme à  la rue est beaucoup plus vulnérable qu'un homme

Le Samu social alerte sur la situation particulièrement fragile de ces femmes. Entre 60 et 100 selon les nuits, se retrouvent contraintes de passer la nuit dans la rue, dans les bus de nuit, dans les salles d'attente des hôpitaux ou toute autre solution de fortune.

"Une femme à  la rue est beaucoup plus vulnérable qu'un homme", précise Eric Pliez. Elle "doit développer des stratégies pour se protéger".


Sur le même sujet

La flute enchantée

Près de chez vous

Les + Lus