Suivez en direct le concours “Ma thèse en 180 secondes” à Paris Sciences et Lettres #MT180

L'université Paris Sciences et Lettres participe cette année encore au concours 2016 "Ma thèse en 180 secondes". Ce mercredi après-midi, à partir de 14h 30, 12 doctorants vont se disputer l'honneur de représenter PSL au niveau national, le 31 mai prochain à Bordeaux.

Par France 3 Paris IDF

Trois minutes, montre en main, pour faire comprendre au grand public son sujet de thèse. Pas simple comme défi. Un challenge pourtant relevé, le plus souvent avec brio, par les candidats au concours "Ma thèse en 180 secondes".

Cette compétition fait appel au sérieux scientifique des candidats, tous doctorants, mais aussi à leur sens de la concision... Voire à leur sens de l'humour. Car il en faut sans doute pour expliquer au plus ignard d'entre nous la "Caractérisation des premières étapes de différenciation des cellules souches hématopoïétiques à l’échelle de la cellule unique".

Cette année, "Ma thèse en 180 secondes", déjà bien installé dans la communauté universitaire, s'invite chez vous, grâce à France 3. Avec France 3 Paris Île-de-France, vous pourrez en effet suivre en direct la finale régionale de l'université Paris Sciences et Lettres, sur votre ordinateur ou votre smartphone, ce mercredi, dès 14 heures 30.

Réagissez sur les réseaux sociaux, avec le mot-dièse #MT180 !

Les 12 doctorants participants et leurs sujets de thèse :

  •  Pauline BEGUE  (ENS) "Médecin-malade", paradoxe ou paradigme ? Du contre-sens, de l’épochè à l’utopie.
  • Guillaume CARTON (DAUPHINE) La production des connaissances managériales : du rapport de la recherche à la pratique.
  • Alice de ROCHECHOUART : EPHE) L’eschatologie du présent, un motif dans la philosophie contemporaine française.
  • Thomas FERRAND  (ENS) Reproduction expérimentale d’analogues de séismes mantelliques et comparaison avec des pseudotachylites naturelles.
  • Thomas LE GALLIC (Mines) Exploration des évolutions des modes de vie dans les exercices de prospective énergie-climat : développement méthodologique en vue d'appréhender la réalité socioéconomique d'hypothèses de rupture.
  • Laura LE DU (Mines) Les dispositifs collaboratifs permettant de stimuler les imaginaires sociotechniques dans les écosystème industriels.
  • Iryna LYSTOPAD  (EPHE) L'aspect logique de la métaphysique trinitaire au milieu du XIIème siècle.
  • Auderic MARET (EHESS) "Défendre la ville : Marseille, le roi de France et la Méditerranée de 1481 à 1559".
  • Alice MOUSSY (EPHE) Caractérisation des premières étapes de différenciation des cellules souches hématopoïétiques à l’échelle de la cellule unique.
  • Quentin PERRIER (EHESS) Analyse des impacts micro- et macro-économique des énergies renouvelables dans le secteur électrique en Europe.
  • Camille PLUNTZ (DAUPHINE) L'extension incongruente, u risque pour les légitimités de la marque humaine? Application aux réalisateurs de film.
  • Benjamin SCHOLTES (Mines) Développement d'un formalisme level set performant pour la modélisation en champ complet de la recristallisation dans un contexte industriel.


Le jury est  composé de :

  • Henri Berestycki -  Doyen de la Recherche PSL (Président du jury MT180s
  • Claire Baritaud - Docteur Mines ParisTech, ingénieur élève du Corps des Mines
  • Isabelle Catto - Doyenne de la Formation PSL
  • Nelly Manoukian - Directrice de la Communication PSL
  • Matteo Merzagora - Directeur de l'Espace des Sciences Pierre Gilles de Gennes - ESPCI ParisTech
► Plus d'infos sur le site de Paris Sciences et Lettres



A lire aussi

Sur le même sujet

Argentières, dernière zone blanche d'Île-de-France

Près de chez vous

Les + Lus