Le tribunal correctionnel de Paris a tranché. Vincent Debraize, a été condamné ce jeudi à trois mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende pour l'agression de l'ex-députée Nathalie Kosciusko-Morizet, Les Républicains, le 15 juin dernier, durant la campagne des législatives.



Quelques jours avant le second tour, la candidate LR distribuait des tracts sur un marché parisien du 5e arrondissement lorsqu'elle avait été prise à partie par cet homme, maire de Champignolles (Eure). L'ex-ministre avait été brièvement hospitalisée après avoir chuté et perdu connaissance.

Une peine de quatre mois avec sursis et 1.500 euros d'amende avait été requise à son encontre.