Pour la rénovation de l'église, devenez une bonne étoile de Saint-Germain-des-Prés

© Loïc Venance/AFP Photos
© Loïc Venance/AFP Photos

L'église de Saint-Germain-des-Prés, l'une des deux plus anciennes de Paris, va faire l'objet, à partir de mars 2016, d'une rénovation intérieure. Une opération à 6 millions d'euros. Parmi les recherches de financement, le curé de Saint-Germain a lancé une campagne de financement participatif.

Par Christian Meyze

La construction de la première église de Saint-Germain a commencé en 541. Elle fut consacrée en 558. Elle faisait partie d'une abbaye bénédictine fondée par le roi Childebert 1er. L'évêque, en ce milieu du 6ème siècle, se nomme Germain. Il sera canonisé plus tard et deviendra alors "Saint Germain". Il laissera son nom à l'abbaye et au lieu, aujourd'hui connu dans le monde entier.

Depuis cette date bien sûr, comme tous les bâtiments religieux, l'église a subi beaucoup de transformations, démolitions et reconstructions partielles.

Des décors plus que millénaires

Sa première reconstruction date du 10ème siècle. Et aujourd'hui encore, les quatre premiers niveaux du clocher, la nef et le transept de l'église actuelle remontent à cette époque. Certains chapiteaux, dans l'édifice, ont été sculptés autour de l'an mil. Ces parties de son histoire font de l'église de Saint-Germain-des-Prés l'une des deux plus anciennes de Paris (avec l'église Saint-Julien le Pauvre, dans le 5ème arrondissement.

Les derniers gros travaux, une rénovation destinée à réparer les gros dommages subis par l'église pendant et après la Révolution Française, remontent à 1850. C'est à cette époque que le plafond aux 5000 étoiles dorées, qui décorent la voûte bleu nuit, a été créé par deux architectes, Hippolyte Flandrin et Victor Baltard.

Plus d'un siècle et demi plus tard, l'église a grand besoin d'un nouveau coup de rajeunissement qui débutera en mars 2016. Une rénovation à 6 millions d'euros qu'il faut rassembler. De nombreuses initiatives ont vu le jours depuis de nombreux mois déja. Comme celle de la fondation américaine des Amis de Saint-Germain, qui a rassemblé 1 million de dollars. Le fonds de dotation pour le rayonnement de Saint-Germain, constitué à l'initiative de Benoist de Sinety, l'énergique curé de Saint-Germain-des-Prés, a recueilli 2 millions d'euros. La Ville de Paris, elle, a promis 1,3 million d'euros.


Une plate-forme de crowfunding

Et puis, pour Noël, nouvelle initiative du curé de Saint-Germain : il a lancé, le 24 décembre 2015, un appel aux dons, par l'intermédiaire de la plate-forme de financement participatif sur internet culture-time.com. Pour une mise minimum de 100 euros (dont la plus grande partie est fiscalement déductible),tout un chacun peut donner son nom ou le nom d'un de ses proches à l'une des 5000 étoiles peintes sur la voûte de l'église. Bien sûr le nom du donateur ne sera pas peint en réalité dans l'église mais virtuellement : il apparaîtra quand vous passerez votre souris sur la voûte reproduite sur le site.

L'appel aux dons a déjà récolté 55.000 euros, depuis le jour de Noël, et les dons sont ouverts jusqu'à la fin du mois de mars 2016. D'ici là, il y a encore beaucoup d'étoiles à parrainer ! Et de l'argent à trouver ! Mais dans sa quête aux mécènes l'église de Saint-Germain-des-Prés a le gros avantage d'être connue et aimée dans le monde entier.
 / © France3 Paris
/ © France3 Paris

 

Sur le même sujet

Un homme décédé à proximité de la salle de shoot et de l'hôpital Lariboisière

Près de chez vous

Les + Lus