A Champs-sur-Marne, la bibliothèque universitaire qui fait polémique

A l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée, la bibliothèque fait polémique. Des défauts de construction empêchent son ouverture au public. 11.000 étudiants fréquentent l'établissement universitaire.

  • France 3 Paris IDF
  • Publié le
A Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne, la nouvelle bibliothèque universitaire fait polémique. © France 3 Paris IDF

© France 3 Paris IDF A Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne, la nouvelle bibliothèque universitaire fait polémique.

A Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne, il ne fait aucun doute que la bibliothèque de l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée est une réussite architecturale. Du moins de l'extérieur. une ligne élégante, des matériaux écologiques... Mais ce bâtiment, qui devait être livré en janvier 2011, n'a toujours pas été réceptionné par l'université.

72 défauts de fabrication

En cause : de nombreuses malfaçons qui empêcheraient son ouverture au public. 11.000 étudiants fréquentent l'université de Marne-la-Vallée, qui vient d'assigner le cabinet d'architectes à l'origine de l'édifice. Parmi les quelque 72 malfaçons recensées par la direction de l'établissement, des défauts d'étanchéité, mais également un escalier qualifié d'"impraticable".

Vidéoprojecteurs, tables... Jusqu'à ce jour, 35 millions d'euros ont déjà été dépensés pour la bibliothèque de Champs-sur-Marne, qui reste désespérément vide.

VOIR le reportage
A Champs-sur-Marne, la bibliothèque universitaire qui fait polémique

A l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée, la bibliothèque fait polémique. Des défauts de construction empêchent son ouverture au public. 11.000 étudiants fréquentent l'établissement universitaire.  -   - 

 

L'actu de votre région en vidéo

24 heures sur la Seine : interview de Sandrine Berjot, commandant de la brigade fluviale

A quoi ressemble une journée banale sur la Seine ? A la brigade fluviale, on vit avec le fleuve depuis plus d’un siècle. Son fief est d’ailleurs installé sur l’eau, quai Saint Bernard, au pied du jardin des Plantes, juste en face de l’entrée du port de l’Arsenal. La centaine d’hommes et de femmes qui travaille ici doit avoir le pied marin : il faut le savoir, les locaux tanguent plus ou moins en fonction du temps.

les + lus
les + partagés