publicité

Rivalité entre quartiers : Melun et Mée-sur-Seine craignent de nouvelles violences

Le climat est particulièrement tendu dans les quartiers de Montaigu à Melun et des Courtilleraies à Mée-sur-Seine. Après le meurtre d'un jeune suivi de l'agression d'un second, les communes appellent au calme et réclament des renforts policiers.

  • France 3 Paris IDF
  • Publié le
© THOMAS SAMSON / AFP

© THOMAS SAMSON / AFP

Lundi 8 février, Wildy, 18 ans, mourrait après avoir reçu une balle dans l'abdomen. Trois jours plus tard, le 11 février, Jawad, 25 ans, était poignardé dans ce qui a été qualifié d' "expédition punitive".
Dans les communes de Melun et Mée-sur-Seine, les maires et les habitants craignent un cercle vicieux de violences vengeresses.

 

Une rivalité entre quartiers qui débouche sur un meurtre

D'après La République de Seine-et-Marne, un groupe de jeunes était installé dans le hall d'un immeuble de Mée lorsque des individius encagoulés ont fait irruption. Deux balles aurait été tirées dans l'altercation qui a suivi, l'une blessant mortellement Wildy qui était âgé de 18 ans.
Quelques jours plus tard, le 11 février, c'est Jawad qui aurait été roué de coups et poignardé. Transporté à l'hôpital dans un état grave, son pronostic vital aurait été engagé, et il serait toujours dans le coma à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Appels au calme et demande de renforts

Le rassemblement qui a rendu hommage à Wildy a rassemblé des centaines de personnes. Le mot d'ordre : "Non à la violence", et surtout, plus de représailles.
Zaya Belabed, a mère du jeune homme a notamment déclaré "Il ne faut plus jamais voir de mamans pleurer". 

De leur côté, les élus des deux villes ont fait une demande conjointe pour un renforcement de la présence policière dans les deux quartiers concernés.
les + lus
les + partagés