publicité

Six tombes du carré musulman de Dammarie-les-Lys dégradées

Six tombes du carré musulman dans le cimetière de Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne, ont été retrouvées, samedi 16 janvier, couvertes de peinture rouge. Un acte de vandalisme largement condamné que la communauté musulmane ne veut pas envenimer.

  • Par Christian Meyze
  • Publié le , mis à jour le
© France3 Paris

© France3 Paris

"Ces actes de vandalisme, que je condamne avec la plus grande fermeté, sont inacceptables" dit Gilles Battail, le maire de Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne.

Le maire précise "qu'une enquête de police a été ouverte à la suite de la plainte déposée par la ville que ces dégradations ne peuvent être reliées aux événements récents qui ont marqué notre pays. Les traces de peintures retrouvées ne comportaient aucun message ou symbole insultant à l'endroit de la communauté musulmane". Gilles Battail appelle "à ne pas céder aux discours de vengeance qui n'ont pas leur place dans la République".

Un acte "inacceptable" pour la communauté musulmane

De son côté, Abdallah Zekri, président de l'Observatoire de l'islamophobie réagit : "C'est désolant d'en arriver là. En s'attaquant aux morts, on blesse aussi les vivants et de tels actes mettent à mal le vivre ensemble dans un contexte déjà troublé."

Mais la communauté musulmane de Dammarie ne veut pas envenimer ce geste lamentable. "Je suis venu ici à la demande des familles pour écouter", disait sur place dimanche 17 janvier Abdelkader Belarbi, le président de la mosquée de Dammarie-les-Lys, ajoutant : "Et surtout faire passer un message de paix. Cet acte est inacceptable. Mais cela ne doit pas conduire à des tensions. Nous espérons que le ou les coupables seront interpellés." L'association qui gère la mosquée de Dammarie-les-Lys portera plainte elle aussi.
les + lus
les + partagés