Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Harcelé sur “Snapchat”, un lycéen prend sa classe en otage à Montreuil (93)

© PQR/LEstRepublicain/MaxPPP
© PQR/LEstRepublicain/MaxPPP

Un lycéen de 17 ans, harcelé sur "Snapchat", a voulu se venger en séquestrant ses camarades de classe et le professeur, sous la menace de couteaux et d'une hachette. Finalement désarmé par le professeur, il a été hospitalisé dans l'unité psychiatrique de Montreuil (Seine-Saint-Denis)

Par Christian Meyze

Vers 8h30, mardi 18 avril, un lycéen de 17 ans, armé de deux couteaux et d'une hachette, a enfermé sept de ses camarades et son professeur dans une salle de classe du lycée professionnel Eugénie-Cotton.

Le jeune homme, décrit comme "introverti", ne supportait plus d'être "l'objet de brimades et de moqueries" sur le réseau social Snapchat, expliquent les enquêteurs. Il a voulu "se venger".
Pour tenter d'identifier les auteurs de ces moqueries, il a exigé que ses otages lui remettent leur téléphone portable dont il a inspecté le contenu. La séquestration a duré une heure, pendant laquelle l'enseignant s'est efforcé de le raisonner, tout en essayant de donner l'alerte, par des sms envoyés à ses collègues qui faisaient cours dans l'établissement.

Le professeur est finalement parvenu à le désarmer et à le conduire dans le bureau du proviseur où la police est venue le récupérer.

Sa garde à vue a été levée après un examen psychologique qui a révélé que le lycéen, souffrait de "troubles psychotiques" et qu'il était en proie à un "délire de persécution". Il a été hospitalisé dans l'unité psychiatrique du CHU de Montreuil.

L'enquête, confiée au commissariat local, a permis d'établir qu'il avait prémédité son acte, ce qu'il a reconnu, disant avoir voulu "punir les élèves qui s'étaient moqués de lui". 

Sur le même sujet

Pour le CIO, “c'est extrêmement compliqué de trouver des faiblesses” dans la candidature parisienne

Près de chez vous

Les + Lus